NOUVELLES
18/11/2017 07:55 EST | Actualisé 18/11/2017 08:42 EST

Alex Boisvert-Lacroix passe près de décrocher le bronze en Norvège

STAVANGER, Norvège — Le Québécois Alex Boisvert-Lacroix est passé à un centième de seconde d'obtenir une médaille de bronze, mais il a dû se contenter d'une cinquième position, samedi, lors de l'épreuve du 500 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Stavanger, en Norvège.

Boisvert-Lacroix a franchi  la ligne d'arrivée en un temps de 34,77 secondes, à un centième de seconde du Néerlandais Hein Otterspeer, qui a décroché la médaille de bronze. Le Canadien Gilmore Junior a enregistré le même chrono que Boisvert-Lacroix.

«Un centième de seconde, c'est vraiment, vraiment proche. Je ne suis absolument pas déçu de ne pas être sur le podium. Je n'ai pas connu un début de saison à la hauteur de mes attentes. Mon objectif aujourd'hui était de finalement faire une bonne course. Ça m'enlève beaucoup de poids sur les épaules», a commenté Boisvert-Lacroix.

Le Néerlandais Ronald Mulder a remporté la médaille d'or grâce à un temps de 34,62 secondes. Il a devancé le Japonais Daichi Yamanaka par trois centièmes de seconde.

«J'ai beaucoup travaillé sur ma technique avec mon entraîneur au cours des derniers jours. La semaine dernière, mes départs étaient vraiment mauvais. Les choses se sont améliorées, mais il y a encore de la place pour faire mieux. Hier, mes virages étaient moyens. Pendant l'échauffement aujourd'hui, j'ai pris le temps de bien pousser dans les virages, ce que j'ai été capable de reproduire pendant la course», a ajouté Boisvert-Lacroix.

Également en action au 500 m, le Lévisien Laurent Dubreuil, qui avait signé une première victoire en carrière dans cette épreuve en Coupe du monde senior le week-end dernier, aux Pays-Bas, a pris le septième rang en vertu d'un chrono de 34,79 secondes. Le Saskatchewanais William Dutton a pour sa part terminé 14e (34,92).

«Honnêtement, ça fait quelques années que je suis sur le circuit de la Coupe du monde et je n'ai jamais vu un 500 m aussi serré. De la 3e à la 11e place, il n'y a seulement qu'un dixième d'écart, a noté Boisvert-Lacroix. Parmi ces gars, six ont eu besoin d'aller dans les millièmes de seconde pour départager leur rang. Normalement, c'est seulement dans les centièmes. Entre Gilmore et moi, il n'y avait que cinq millièmes. C'est incroyable comme l'écart est petit.»

Chez les dames, la Japonaise Nao Kodaira a raflé l'or au 500 m après avoir parcouru la distance en 37,07 secondes. La Russe Angelina Golikova (37,85) et la Sud-Coréenne Sang-Hwa Lee (37,95) ont complété le podium.

La Canadienne Marsha Hudey a montré un chrono de 38,10 secondes, ce qui lui a valu le cinquième échelon. Ses compatriotes Heather McLean (38,29) et Kaylin Irvine (39,23) ont respectivement terminé en 10e et 19e places.

Lors de la finale du 1500 mètres masculin, Vincent de Haitre, d'Ottawa, a éprouvé quelques difficultés et il a conclu l'épreuve au 19e rang à 2,56 secondes du vainqueur, le Norvégien Sverre Lunde Pedersen (1:45,07).

Du côté féminin, Ivanie Blondin, d'Ottawa, a inscrit le meilleur résultat canadien en s'emparant de la septième position (1:58,08). Ses compatriotes Isabelle Weidemann (1:58,93) et Brianne Tutt (1:58,96) ont respectivement terminé 12e et 14e.

La Japonaise Miho Takagi a gagné l'épreuve du 1500 m grâce à un chrono de 1:55,30.