NOUVELLES
16/11/2017 07:30 EST

Une crise au Liban pourrait entraîner une nouvelle crise migratoire (ministre)

La crise politique au Liban, sur fond de tensions avec l'Arabie Saoudite, pourrait avoir des "conséquences directes" sur l'Europe avec un nouvel afflux de réfugiés, a averti jeudi le ministre des Affaires étrangères libanais.

"La déstabilisation du Liban (...) aurait des conséquences sur les personnes déplacées au sein du Liban et les réfugiés présents au Liban qui seraient alors dans une situation encore plus fragile et se tourneraient vers l'Europe", a affirmé Gebran Bassil lors d'une rencontre à Berlin avec son homologue allemand.

Le Liban abrite quelque 1,5 million de réfugiés du conflit syrien, et l'Europe veut à tout prix éviter que ceux-ci partent vers l'Ouest, provoquant une nouvelle crise migratoire comme celle de 2015. L'Allemagne a accueilli depuis plus d'un million de demandeurs d'asile.

Le chef de la diplomatie libanaise, en quête de soutien suite à la démission surprise dans des circonstances étranges du Premier ministre Saad Hariri le 4 novembre, a prévenu qu'en cas d'ingérence étrangère, son pays risquait de connaître le même sort que la Syrie.

La région toute entière pourrait alors "être davantage déstabilisée, comme ce fut le cas pour la Syrie ce qui a eu des conséquences directes sur l'Allemagne et l'Europe", a-t-il poursuivi.

Depuis le 4 novembre et l'annonce surprise de M. Hariri depuis la capitale saoudienne, accusant l'Iran et son allié le Hezbollah de "mainmise" sur le Liban, le pays traverse une nouvelle crise politique.

Après près de deux semaines d'informations contradictoires sur la liberté de mouvement de ce "protégé" de l'Arabie saoudite, M. Aoun a affirmé mercredi que le Liban le considérait "en captivité et détenu" à Ryad.

La France cherche à trouver une issue à la crise et son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé jeudi que M. Hariri allait se rendre en France après avoir accepté une invitation du président Emmanuel Macron. Il n'a pas toutefois été en mesure de dire quand il s'y rendrait.

bur-fz-dac/alf/mr