NOUVELLES
16/11/2017 07:35 EST

Théâtre: Krystian Lupa présente son "Procès" de Kafka et se fait décorer par la France

L'homme de théâtre polonais Krystian Lupa, qui a présenté mercredi soir la première de son "Procès" d'après le roman de Franz Kafka, émaillée d'allusions à la situation politique en Pologne, a été fait jeudi commandeur de l'ordre français des Arts et des Lettres.

Le metteur en scène de 74 ans, connu pour ses adaptations de romans de grands auteurs, a reconnu, lors d'une cérémonie à l'ambassade de France, qu'il n'était pas satisfait de son spectacle, "pas encore prêt", qui a duré près de six heures et qu'il compte abréger avant de le présenter en France.

Son "Procès", mis en scène au théâtre Nowy de Varsovie, comprend une vidéo d'une émission politique empruntée à une télévision polonaise. Krystian Lupa a inclus en outre dans le texte une allusion à l'homme qui s'était tout récemment immolé par le feu à Varsovie pour protester contre la politique du gouvernement conservateur actuel.

Evoquant le cheminement artistique de M. Lupa, l'ambassadeur de France Pierre Lévy a situé le metteur en scène sur la liste de grands artistes et auteurs polonais - Wajda, Polanski, Kieslowski, Gombrowicz - ayant travaillé en France.

Dans sa réponse, Krystian Lupa a déclaré qu'il recevait sa distinction "à un moment particulier pour le théâtre et la culture en Pologne" et qu'elle revenait à "nous tous, ceux qui sont du côté de la démocratie, de la liberté d'expression, de la vérité et de l'honnêteté dans les rapports entre les gens".

Krystian Lupa s'est aussi interrogé sur ce qu'il pouvait apporter à la France. "La France est la patrie du rationalisme, la Pologne est peut-être la patrie de l'irrationnel. C'est peut-être cet irrationnel que je peux offrir à la France, si elle a soif de cela", a-t-il dit, avant d'évoquer "une fusion mystérieuse, voire miraculeuse, des différences et des ressemblances" des deux cultures nationales.

via/bo/pg