NOUVELLES
16/11/2017 00:30 EST

Super Rugby - L'exclusion de la Western Force décidée quatre mois avant son annonce (Sénat)

La décision d'exclure la Western Force du Super Rugby a été prise quatre mois avant son annonce en août, a révélé mercredi le rapport d'enquête du Sénat australien, alimentant la controverse autour du sort de la franchise de Perth.

Le comité du Sénat lié aux affaires intérieures "considère que la décision d'exclure la Western Force a été prise le 9 avril 2017", soit plus de quatre mois avant le 11 août, jour de son annonce par la Fédération australienne de rugby (ARU).

La Fédération australienne avait prévenu le 10 avril que deux de ses franchises nationales, la Western Force et les Melbourne Rebels, étaient menacées dans le cadre de la réduction du Super Rugby, qui réunit les meilleures formations de l'hémisphère sud et du Japon, de 18 à 15 équipes à partir de la saison 2018.

Ce jour-là, le comité d'Australie occidentale (RugbyWA), la région de Perth, a entamé une action juridique contre l'ARU.

"A partir de ce point, en raison peut-être de l'action juridique initiée par RugbyWA ou pour d'autres raisons, la Fédération australienne a semblé avoir résisté pour ne pas réintégrer la Western Force", précise le rapport.

L'équipe de Perth a été exclue "en dépit de l'engagement d'Andrew Forrest (un homme d'affaires milliardaire soutien du club) et du gouvernement d'Australie occidentale", est-il indiqué.

Cette décision a provoqué la colère des supporters et conduit une élue locale à demander une enquête du Sénat.

La Western Force a intégré le Super Rugby en 2006 mais n'a jamais atteint les phases finales. Leur meilleure saison date de 2014, lorsqu'ils sont passés tout près de se qualifier.

Début novembre, Andrew Forrest a annoncé la mise en place d'un championnat en Asie et en Océanie pour 2019, qui inclura six équipes dont la Western Force.

grk/dm/dh/ah/cd

APRIL