NOUVELLES
16/11/2017 01:58 EST

Dopage/Russie - Le CIO considèrera "toutes les circonstances" lors de sa décision en décembre

Le Comité international olympique, en réaction à la décision de l'Agence mondiale antidopage (AMA) de maintenir la suspension de l'Agence russe antidopage, a indiqué jeudi qu'il tiendrait compte de "toutes les circonstances" pour décider en décembre d'exclure ou non la Russie des JO d'hiver 2018.

L'AMA a maintenu jeudi la suspension de l'agence russe antidopage Rusada, à moins de trois mois des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang (9-25 février) où la participation des athlètes Russes est toujours incertaine.

Rusada avait été suspendue en novembre 2015, au début du scandale qui a débouché sur la révélation d'un système de dopage impliquant de nombreux rouages de l'Etat russe, du ministère des Sports au service secret FSB, sur la période 2011-2015.

La décision de la Commission exécutive du CIO, réunie du 5 au 7 décembre à Lausanne, d'autoriser ou non la Russie de participer aux JO-2018 "prendra en considération toutes les circonstances, y compris toutes les mesures afin de garantir des Jeux équitables", a indiqué un porte-parole du CIO.

Le groupe de travail constitué avant les Jeux et qui réunit l'AMA, le CIO et les Fédérations des sports d'hiver "continuera à s'assurer que l'ensemble des athlètes éligibles pour les JO-2018 et particulièrement les sportifs russes soient soumis à un niveau de contrôles antidopage approprié".

Dans l'attente de sa décision, le CIO a prononcé les premières sanctions en lien avec les jeux d'hiver de Sotchi en 2014: six fondeurs russes ont été suspendus à vie et cinq médaillés russes ont été privés de leur breloque sur les 33 remportées par leur nation sur les bords de la mer Noire.

ebe/cd