NOUVELLES
15/11/2017 03:51 EST

Grèce: au moins 7 morts dans des inondations près d'Athènes

Sept personnes sont mortes mercredi et trois autres portées disparues à Mandra et Nea Peramos, localités semi-agricoles dans la grande banlieue d'Athènes, victimes de pluies diluviennes ayant provoqué des inondations importantes, ont indiqué les pompiers.

Un homme et une femme octogénaires ont été retrouvés mercredi matin morts dans leurs logements, situés en sous-sols.

Trois autres victimes - une octogénaire, un quinquagénaire et un sexagénaire - ont été découvertes mortes devant des habitations.

En début d'après-midi, la police portuaire a aussi annoncé avoir découvert "deux corps sur la côte d'Aspropyrgos et d'Eleusis", localités industrielles proches de Mandra, dont la mort est "probablement" liée au déluge, selon de premières informations.

Les pompiers recensaient aussi en début d'après-midi trois personnes disparues.

Des pluies torrentielles ont touché dans la nuit de mardi à mercredi Nea Peramos et Mandra, situées à flanc du mont Patéras, à 50 km à l'ouest d'Athènes, noyant ces localités sous des torrents de boue.

Le Premier ministre Alexis Tsipras a exprimé dans un tweet "sa profonde tristesse" pour les victimes et annoncé l'envoi d'une "équipe gouvernementale pour coordonner les opérations" contre "ces inondations désastreuses".

"Des torrents de boue d'un volume inédit sont toujours en train de couler à Mandra, la situation est extrêmement difficile (...) il faut tout d'abord stopper l'eau", a indiqué à la radio Skaï Yannis Vassiliou, sous-préfet de la zone.

Les images diffusées en direct par les télés montraient des voitures et déchets en tout genre flottant dans les rues inondées de Mandra et de Nea Péramos, déclarées "en état d'urgence".

Les pompiers ont reçu plus de 300 appels pour dégager des personnes prisonnières et plus de 120 pompiers ont été envoyés sur place.

"Les dégâts sont immenses, surtout à Nea Peramos", a affirmé Grigoris Stamoulis, maire de la région de Mégara, à Skaï.

hec/cb/glr