Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Seahawks pourraient ne pas avoir respecté le protocole pour les commotions

NEW YORK — Les dirigeants de la Ligue nationale de football ont confirmé qu'ils avaient lancé une révision pour déterminer si les Seahawks de Seattle ont respecté le protocole en matière de commotions cérébrales avec le quart Russell Wilson.

C'est ce qu'a fait savoir un porte-parole de la NFL vendredi matin.

Au troisième quart du match de jeudi contre les Cardinals de l'Arizona, remporté 22-16 par les Seahawks, Wilson a dû quitter le terrain après avoir été frappé au menton par Karlos Dansby. Sur le jeu, Dansby s'est vu infliger une pénalité de 15 verges pour rudesse à l'endroit du quart.

Après le jeu, l'arbitre Walt Anderson a sorti Wilson du terrain, mais ce dernier n'a passé que quelques instants dans la tente réservée aux joueurs blessés, et n'a raté qu'un seul jeu.

Après le match, Wilson a affirmé qu'il n'avait pas subi de commotion cérébrale.

Une équipe qui ne respecte pas le protocole prescrit est passible de sanctions disciplinaires.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.