Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les coûts d'acquisition d'Avista amputent le profit d'Hydro One au 3e trimestre

TORONTO — Hydro One (TSX:H) a affiché vendredi un bénéfice du troisième trimestre en baisse de six pour cent par rapport à l'an dernier, en raison des coûts associés à sa proposition d'acquisition d'Avista, une société de services publics du nord-ouest des États-Unis, pour 6,7 milliards $.

Le plus grand distributeur d'électricité en Ontario a indiqué que son bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires avait atteint 219 millions $ au trimestre clos le 30 septembre. En comparaison, son profit s'était chiffré à 233 millions $ à la même période l'an dernier.

En excluant les coûts associés à Avista, le bénéfice ajusté d'Hydro One a grimpé de deux pour cent à 237 millions $.

Le bénéfice par action d'Hydro One a reculé de 2 cents à 37 cents, tandis que le profit ajusté a grimpé de 1 cent à 40 cents.

Les revenus bruts se sont établis à 1,52 milliard $, en baisse de 10,8 pour cent par rapport à ceux du troisième trimestre de 2016. En excluant les achats d'énergie, le revenu net a progressé de 1,3 pour cent à 847 millions $.

Hydro One a expliqué que ses revenus avaient été affectés positivement par de plus grands taux de transmission, mais négativement par de plus faibles pointes de demande et une consommation moins importante d'énergie à cause des températures plus douces de l'été.

La société est inscrite à la Bourse de Toronto depuis novembre 2015, après que le gouvernement provincial eut vendu une partie de ses actions pour 1,83 milliard $. L'Ontario reste néanmoins un des plus grands actionnaires d'Hydro One, même si sa participation a reculé sous la barre des 50 pour cent.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.