NOUVELLES
06/11/2017 10:07 EST

Tournée - Nouvelle-Zélande: Ioane a eu les oreillons mais est guéri (entourage)

Le jeune ailier vedette de la Nouvelle-Zélande Rieko Ioane a eu les oreillons mais s'est rétabli et n'est pas isolé de ses coéquipiers, a affirmé lundi à l'AFP l'encadrement des All Blacks, à cinq jours du test contre la France.

Le fulgurant trois-quarts, qui compte déjà 10 sélections à l'âge de 20 ans, "a eu les oreillons la semaine dernière mais s'est rétabli et va bien", a indiqué l'encadrement. Il a voyagé en train avec le groupe néo-zélandais, dimanche de Londres à Paris, sans être isolé, a assuré la même source.

Selon L'Equipe, Ioane a été isolé du reste du groupe lundi lors du premier entraînement dans la capitale française après avoir contracté cette maladie virale qui touche notamment les glandes salivaires, très contagieuse et parfois asymptomatique.

Auteur de 9 essais depuis ses débuts sous le maillot à la fougère, en novembre 2016 à Rome face à l'Italie, Ioane n'avait pas été retenu pour le premier match de la tournée européenne des doubles champions du monde en titre, remporté samedi à Twickenham face aux Barbarians britanniques (31-22).

Ioane, qui a poussé vers la sortie le redoutable Julian Savea, auteur de 46 essais en 54 sélections, est le deuxième membre du groupe des All Blacks à contracter le virus après le centre Jack Goodhue.

Selon le quotidien New Zealand Herald, Auckland, ville d'où est originaire Ioane, subit sa pire épidémie d'oreillons depuis 1994, avec 740 cas recensés depuis le 1er janvier.

La France et la Nouvelle-Zélande vont s'affronter deux fois en quatre jours, samedi à Saint-Denis et le mardi suivant à Lyon, avec deux équipes différentes. Seul le premier match a valeur de test.

pyv/ah