NOUVELLES
06/11/2017 10:50 EST | Actualisé 06/11/2017 12:22 EST

Le président argentin rend hommage aux victimes de l'attentat à New York

NEW YORK — Le président de l'Argentine s'est rendu, lundi, sur les lieux de l'attentat de la semaine dernière à New York, qui a fait huit morts, dont cinq Argentins, où il a affirmé que de telles tragédies unissaient les personnes de bonne volonté à travers le monde.

Le maire de New York, Bill de Blasio, et sa femme, Chirlane McCray, étaient aux côtés du président Mauricio Macri lors de l'hommage aux victimes. Ils ont déposé une gerbe de fleurs blanches sur la piste cyclable sur laquelle a foncé un ressortissant ouzbek au volant d'un camion de location, fauchant des cyclistes et des piétons. Il a été atteint par les tirs des policiers après avoir provoqué une collision entre son véhicule et un petit autobus scolaire.

Le suspect, Sayfullo Saipov, 29 ans, a survécu et a été formellement accusé de terrorisme.

M. Macri et sa femme, Juliana Awada, ont également déposé des fleurs sur les lieux de la tragédie et ont fait l'accolade à Guillermo Banchini, un Argentin qui a survécu à l'attaque, et à Mariana Dagatti, la conjointe d'un autre survivant argentin de l'attentat, Martin Marro.

MM. Banchini et Marro appartenaient au même groupe de dix amis de l'Argentine qui s'étaient rendus à New York la semaine dernière pour célébrer les 30 ans de la fin de leurs études secondaires.

Le président argentin a souligné l'importance d'une plus grande coordination entre les pays dans la lutte contre le terrorisme.

«Nous devons comprendre que cette agression permanente à laquelle nous faisons face au XXIe siècle ne peut être combattue avec des outils du XXe siècle», a dit M. Macri.

Le maire de New York a déclaré que sa ville continuerait d'accueillir des visiteurs de partout dans le monde et qu'elle n'oublierait pas les victimes de l'attentat.

«Monsieur le président, nous nous souviendrons toujours d'eux comme des New-Yorkais», a-t-il dit à M. Macri.