NOUVELLES
06/11/2017 08:14 EST | Actualisé 06/11/2017 08:43 EST

L'élection de Valérie Plante saluée à Québec et à Ottawa

MONTRÉAL — Tant du côté fédéral que provincial, les dirigeants politiques ont bien reçu l'annonce de l'élection à la mairie de Montréal de Valérie Plante, se disant prêts à discuter avec elle de ses projets de transport en commun.

À Montréal, le premier ministre Philippe Couillard a dit retenir de la nouvelle mairesse qu'elle voulait parler de développement durable et de mobilité — et ces sujets lui sourient, a-t-il dit.

M. Couillard a aussi retenu sa volonté de travailler en partenariat avec le gouvernement du Québec, puisque ses projets d'achat d'autobus par la Société de transport de Montréal, par exemple, nécessiteront un coup de pouce de Québec.

Du côté fédéral, la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, s'est dite «très contente qu'on ait enfin une première mairesse à Montréal». Elle s'est montrée prête à «étudier tous les projets» de transport collectif qui seront soumis, incluant celui d'ajouter une «ligne rose» au réseau du métro.

Plus tôt dans la journée, lors d'un point de presse sur les marches de l'hôtel de ville, Mme Plante s'était donné comme priorité l'achat d'autobus par la STM, affirmant qu'il en «manque cruellement» à Montréal.