NOUVELLES
06/11/2017 11:24 EST | Actualisé 07/11/2017 09:54 EST

10 choses à savoir sur la ligne rose de Valérie Plante

Seriez-vous déçu si le projet n'allait pas de l'avant?

Projet Montréal

L'idée de créer une toute nouvelle ligne de métro a su rallier bien des Montréalais autour de la nouvelle mairesse Valérie Plante et son parti Projet Montréal, malgré des bémols apportés par la directrice de l'Observatoire de la mobilité durable, et son opposant à la mairie, l'ex-maire Denis Coderre. Voici 10 choses à connaître sur l'important projet de transport en commun.

29

C'est le nombre de stations que compterait à terme la ligne promise. Cette nouvelle branche de transport en commun relierait Lachine à Montréal-Nord, en passant par le centre-ville.

4

La ligne rose croiserait quatre fois des stations permettant aux passagers de changer de rame. Sur la ligne orange, les usagers pourraient permuter aux stations Mont-Royal et Vendôme, ils auraient également la possibilité de transférer à la Place-des-Arts sur la verte et à la nouvelle station qui verra le jour grâce au prolongement de la ligne bleue, à l'est de Saint-Michel. Finalement, la ligne rose communiquerait également avec deux gares intermodales, à Ville-Marie et à Vendôme.

22

C'est le nombre de minutes estimées pour relier Montréal-Nord au centre-ville, selon les calculs de la Chaire mobilité de Polytechnique. Toujours selon la chaire, ce serait 10 minutes du Vieux-Rosemont et 17 minutes de Lachine pour se rendre au centre-ville.

521 000

Les citoyens pourraient être nombreux à utiliser cette nouvelle option de transport en commun. Pas moins de 521 000 Montréalais habiteraient à une distance de marche d'une station de la ligne rose.

26 millions

C'est le nombre d'heures que les automobilistes montréalais perdent chaque année sur le réseau routier de l'île. Projet Montréal soutient que la congestion routière coûte jusqu'à 2,5 G$ par année à la Ville.