Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Régis Labeaume réélu pour un quatrième mandat

Le suspense a été de courte durée à Québec.

QUÉBEC – Le suspense a été de courte durée à Québec, alors que le maire sortant, Régis Labeaume, a été réélu pour un quatrième mandat moins de 15 minutes après la fermeture des bureaux de vote dimanche soir.

M. Labeaume a récolté 55% des voix, loin devant son adversaire Jean-François Gosselin de Québec 21 avec 28% des voix et Anne Guérette de Démocratie Québec avec 15% des voix.

D'une voix lasse, le maire réélu a remercié les citoyens pour ce « mandat fort » et a soutenu que son équipe, qui a raflé 17 des 21 sièges du conseil municipal, allait poursuivre son travail dans les quatre prochaines années.

« Québec est prospère, Québec est en santé. Notre objectif est de travailler sans relâche pour que cette ville devienne la plus attrayante au pays. Ce soir, la population nous a signifié qu'elle était derrière nous et appuie nos ambitions. »

Régis Labeaume célèbre sa victoire à la mairie de Québec

M. Labeaume a réitéré son désir de doter Québec d'un système de transport en commun « moderne, efficace et structurant ». « Dès demain, nous allons nous remettre au travail pour améliorer la fluidité sur notre réseau routier. Nous allons bâtir un projet avec et pour les gens de Québec. »

Quant au troisième lien, il a réitéré qu'il était en faveur s'il y avait un « gain net » pour Québec « si le choix devait s'arrêter sur un tracé de l'est », tel que réclamé par son opposant Jean-François Gosselin.

Québec 21 forme l'opposition

Dans le district de Cap-aux-Diamants, la chef de Démocratie Québec, Mme Guérette, et son colistier Jean Rousseau ont réussi à défaire la candidate de l'Équipe Labeaume, Maud Rusk, après avoir été au coude-à-coude pendant toute la soirée.

Mme Guérette a fait savoir qu'elle allait « laisser retomber la poussière » avant de décider de son avenir politique. Elle confirmera dans les prochaines heures si elle prendra la place de son colistier comme conseillère à l'hôtel de ville de Québec ou non.

Dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux, le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, a décidé qu'il allait siéger comme conseiller grâce à sa colisitère Nancy Piuze après une chaude lutte contre la candidate de l'Équipe Labeaume, Marie France Trudel.

Québec 21 a fait élire un autre conseiller, Stevens Melançon, dans Chute-Montmorency-Seigneurial. Le parti formera donc l'opposition à l'hôtel de ville de Québec.

Le candidat indépendant Yvon Bussières a pour sa part été élu dans Montcalm-Saint-Sacrement.

VOIR AUSSI :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.