NOUVELLES
29/10/2017 04:59 EDT | Actualisé 29/10/2017 05:20 EDT

Volcan à Bali: le niveau d'alerte abaissé

Le niveau d'alerte autour du volcan Agung à Bali, dont la menace d'une entrée en éruption a poussé 100.000 habitants à fuir ces dernières semaines, a été abaissé d'un cran, ont annoncé les autorités dimanche tout en soulignant qu'une éruption était toujours possible.

L'activité volcanique du Mont Agung, situé dans l'est de cette île très touristique, s'est quelque peu atténuée, poussant le Centre indonésien de volcanologie à abaisser le niveau d'alerte du quatrième au troisième échelon.

En conséquence, a poursuivi le Centre, les habitants qui vivent à plus de six kilomètres du cratère sont autorisés à rentrer chez eux. Toutefois, "l'activité volcanique n'a pas complètement cessé et une éruption est toujours possible", a prévenu dans un communiqué Kasbani, le chef du Centre de volcanologie, qui n'a qu'un seul nom comme beaucoup d'Indonésiens.

Le mont Agung, à un peu plus de 3.000 mètres d'altitude et situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak, gronde depuis le mois d'août.

Depuis le mois de septembre, plus de 133.000 habitants ont été évacués et vivent dans des centres d'hébergement.

La dernière éruption du mont Agung remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu'à Jakarta, à environ 1.000 km. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1.600 morts au total.

L'Indonésie est un archipel d'Asie du Sud-Est situé sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques provoque de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

str-dsa/gde/sg