NOUVELLES
29/10/2017 04:15 EDT | Actualisé 29/10/2017 04:40 EDT

Libération de trois Libanais enlevés en Irak (Intérieur)

Trois Libanais enlevés à leur arrivée à Bagdad il y a une semaine ont été libérés à la suite d'une opération conjointe libano-irakienne, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur à Beyrouth.

Alors que les rapts pour des raisons crapuleuses s'étaient raréfiés en Irak, Imad al-Khatib, un homme d'affaires, Nader Hmadé et George Batrouni avaient été enlevés à leur arrivée dans la capitale irakienne dimanche dernier.

"Dans une opération conjointe entre les renseignements des forces de sécurité, la Sûreté générale (libanaise) et les renseignements irakiens", les trois otages ont été libérés à l'aube, a indiqué un communiqué du ministère.

Un "gang" est à l'origine du rapt, ajoute le texte, sans préciser les motifs de l'enlèvement.

L'opération a abouti à la capture de certains ravisseurs et à la mort de l'un d'eux. Les forces de sécurité "sont à la recherche du reste de la bande".

Les enlèvements pour raisons crapuleuses, politiques ou confessionnelles étaient monnaie courante jusqu'en 2015 à Bagdad et dans le reste du pays.

Certains étaient la conséquence directe des tensions confessionnelles exacerbées par l'offensive du groupe jihadiste Etat islamique (EI), d'autres l'oeuvre de malfrats cherchant à extorquer des fonds.

Dans la plupart des cas, les victimes ont été libérées contre le paiement d'une rançon.

Quelque 26 chasseurs qataris, dont plusieurs membres de la famille royale du Qatar, avaient été enlevés en Irak fin 2015 et libérés en avril 2017.

En septembre 2015, 18 Turcs travaillant pour une entreprise de travaux publics avaient été enlevés à Bagdad par un groupe armé, puis libérés au bout de quelques semaines.

ram/nbz