NOUVELLES
25/10/2017 22:21 EDT | Actualisé 25/10/2017 22:40 EDT

Le Premier ministre irakien en visite en Iran

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a entamé une visite à Téhéran, où il s'entretenait jeudi matin avec le premier vice-président iranien Eshagh Jahangiri, avant d'autres entretiens consacrés à la coopération entre l'Iran et l'Irak.

M. Abadi, arrivé dans la capitale iranienne dans la nuit de mercredi à jeudi, a été reçu par M. Jahangiri, selon des images de la télévision nationale. Il doit rencontrer dans la journée le président Hassan Rohani, le guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei, ainsi que le président du Parlement iranien, Ali Larijani.

La visite de M. Abadi intervient alors que les forces irakiennes ont annoncé jeudi avoir lancé l'assaut contre le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) en Irak tout en étant engagées sur un autre front pour reprendre aux Kurdes des zones disputées dans le nord du pays.

L'Iran appuie Bagdad dans sa lutte contre l'EI et a montré la même opposition que le gouvernement irakien au référendum d'autodétermination organisé le 25 septembre par les autorités de la province autonome du Kurdistan iranien.

Selon les médias officiels iraniens, la visite de M. Abadi doit permettre de renforcer les relations bilatérales entre l'Irak et l'Iran - déchirés par un violent conflit entre 1980 et 1988 - et de discuter des perspectives d'intégration régionale de l'Irak une fois que le pays aura été débarrassé de l'EI.

De même source, le chef du gouvernement irakien est accompagné de plusieurs ministres de son cabinet (Intérieur, Pétrole, Plan et Electricité).

Après une tournée diplomatique dans plusieurs pays arabes, M. Abadi a été reçu mercredi à Ankara par le président turc Recep Tayyip Erdogan. Sa visite a permis de sceller un rapprochement favorisé par une opposition commune de la Turquie et du gouvernement de Bagdad à l'indépendance des Kurdes d'Irak.

Cette même opposition aux aspirations indépendantistes du Kurdistan a permis un rapprochement entre Ankara et Téhéran consacré début octobre à l'occasion d'une visite de M. Erdogan à Téhéran.

neg-mj/cmk