NOUVELLES
26/10/2017 06:32 EDT | Actualisé 26/10/2017 23:29 EDT

JO 2010: seule une biathlète de la Slovénie s'ajoute aux cas de dopage

SALZBOURG, Autriche — Une biathlète de la Slovénie est la seule compétitrice à avoir échoué la nouvelle ronde de tests antidopage effectuée sur les échantillons collectés lors des Jeux olympiques de 2010, à Vancouver.

L'Union internationale de biathlon (IBU) a indiqué jeudi que deux échantillons fournis par Teja Gregorin contenaient du GHRP-2, une substance interdite qui stimule la production d'hormones de croissance. Les échantillons ont été recueillis une semaine avant le début des compétitions.

Le même produit a également été utilisé par trois haltérophiles chinois médaillés d'or aux Jeux d'été 2008, à Pékin.

Gregorin n'est pas montée sur le podium en quatre épreuves aux JO 2010, mais elle a gagné le bronze quatre ans plus tard à la poursuite.

Le Comité international olympique (CIO) avait déclaré plus tôt cette semaine qu'une seule des 1195 personnes dont les échantillons ont été soumis à une nouvelle ronde de tests a subi un test positif.

Le programme de tests des Jeux de Vancouver a permis de soumettre à de nouveaux examens 70 pour cent des échantillons d'urine entreposés depuis 2010. Les nouveaux tests ont surtout ciblé les médaillés et tous les athlètes russes, a précisé le CIO.

Le CIO a maintenant clos le programme de tests des Jeux de Vancouver, à quelque mois de l'échéance de huit ans, en février prochain.