NOUVELLES
26/10/2017 12:10 EDT | Actualisé 26/10/2017 12:20 EDT

Festival de peintures murales pour égayer un cimetière de Bolivie

Des artistes d'Amérique latine et d'Espagne sont réunis dans le plus vieux cimetière de Bolivie dans le cadre d'un festival visant à y peindre de grandes fresques murales à l'occasion de la fête des morts le 1er novembre.

"Nous sommes en train de donner de la couleur à un endroit qui est un peu triste", a expliqué à l'AFP l'artiste bolivien Salvador Kalavera (un pseudonyme), l'un des organisateurs du festival.

Le festival a lieu dans le cimetière municipal de La Paz et réunit une douzaine d'artistes locaux et d'autres venus d'Argentine, d'Espagne ou encore du Chili, préalablement sélectionnés via un concours.

L'objectif est de "revaloriser la culture locale dans le cimetière", avec des peintures multicolores de crânes humains, de visages d'indigènes aymaras, de masques andins ou encore d'enfants en train de dormir, avant la célébration de la fête des morts.

"Les gens sont très reconnaissants, ils nous disent que leur mère est enterrée ici et qu'ils sont ravis qu'on y mette de la couleur, c'est très agréable à entendre", raconte Anali Chanqua, qui constitue avec Vanesa Galdeano le collectif argentin Medianeras.

Selon l'administrateur du cimetière, Ariel Conitzer, l'idée du festival est née il y a quatre ans, et après des expériences pilotes et en constatant le bon accueil des habitants, il a été décidé d'inviter plus d'artistes à participer.

jac/ka/gde