NOUVELLES
24/10/2017 05:29 EDT | Actualisé 24/10/2017 06:02 EDT

Les travailleuses de 400 CPE menacent de faire la grève lundi prochain

MONTRÉAL — Une menace de grève plane sur 400 centres de la petite enfance où oeuvrent des travailleuses syndiquées à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Ces syndiquées ont l'intention d'observer une grève d'un jour, lundi prochain, à moins d'un développement positif à la table nationale de négociation, mardi et mercredi. Advenant l'échec des pourparlers, le comité national de négociation annoncera cinq autres journées de grève.

La CSN a précisé qu'il y avait eu une trentaine de rencontres jusqu'ici, qui ont permis de régler la plupart des conditions de travail non pécuniaires. Cependant, les discussions se poursuivent sur des enjeux liés à la mission même des CPE.

Louise Labrie, porte-parole du comité national de négociation des CPE à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), assure que le mandat de grève sera exercé à moins d'une entente satisfaisante. Elle affirme que tout reste à faire pour les conditions de travail dites pécuniaires. Elle ajoute que les travailleuses refusent les reculs demandés entre autres aux régimes d'assurance et de retraite, en plus de réclamer les mêmes hausses salariales que celles accordées au secteur public.