NOUVELLES
24/10/2017 06:05 EDT | Actualisé 24/10/2017 09:09 EDT

Gala de l'ADISQ: le salut à la chanson porte-étendard de notre culture

MONTRÉAL — Les chansons transcendent le temps et les événements. Elles traduisent nos états d'âme et se chargent même de les égayer, les consoler, les amadouer. Plus que tout, elles sont les produits de notre culture et son véhicule le plus usité. Ce dimanche, 20h, à Radio-Canada, on les salue!

Louis-José Houde entretient une relation privilégiée avec la chanson. L'humoriste tenait à animer, pour une 12e fois, le Gala de l'ADISQ. On remettra une dizaine de Félix au cours de la soirée. Daniel Bélanger et Klô Pelgag dominent les nominations. Le public était invité, jusqu'au 5 octobre, à voter pour les interprètes et le groupe ou duo de l'année et jusqu'au 27 octobre pour proclamer la chanson de l'année parmi les dix titres en lice. Ce sera l'occasion d'entendre Daniel Bélanger, Charlotte Cardin, Michel Louvain, Patrice Michaud et plusieurs autres.

On déroule «Le tapis rouge» à 19h30, alors que Herby Moreau et Claudine Prévost accueilleront les artistes venus assister au gala. De même qu'à 22h35, à «L'après Gala», le couple Moreau-Prévost s'entretiendra avec quelques détenteurs de Félix pour connaître leurs commentaires à la suite de cette reconnaissance qu'on leur a manifestée.

L'amour conjugal et ses vicissitudes

Documentaire unique à Canal Vie, on y voit des couples qui ont accepté de parler ouvertement de leur sexualité ou de leur absence de sexualité. Il semble qu'il ne soit pas si rare qu'un couple s'entende pour mettre cet aspect de la vie à deux de côté.

Un couple sur cinq dit avoir une relation sexuelle moins d'une fois par mois. D'autres font l'amour une fois aux deux semaines ou une fois par mois. Un autre couple explique que cet acte était devenu un fardeau, une tâche; on s'abstient donc depuis 4 ans. Quand on prend de l'âge, il arrive que le désir s'amoindrisse, ce n'est plus nouveau, et les horaires de l'un et l'autre contribuent à ralentir les élans. Il arrive que de voir sa femme enceinte puisse freiner l'appétit du conjoint. On dit qu'après 1000 jours, les relations s'essoufflent, et que quand le couple s'installe dans la durée, c'est souvent par attachement et grâce à un climat de bien-être.

Il est important de pouvoir admirer l'autre pour alimenter le désir. À l'heure où les périodes de loisirs se passent devant les écrans, c'est autant d'heures volées à l'érotisme. On rappelle qu'on peut vivre sans sexualité, mais non sans amour. «Une vie sans sexe?», le mercredi 1er novembre, 21h.

«Olivier» devient adulte

«Olivier» (Thomas Derasp) ne l'aura pas eu facile. Bien qu'il ait enfin trouvé une famille où il a pu s'épanouir, il reste que son passé demeure un tourment pour le jeune homme. Il veut profiter d'une réunion de famille pour s'attaquer à ce qui le tracasse depuis son coma. Mais voilà que ces révélations rouvrent d'autres blessures anciennes pour lui et les siens dans cette dernière de la série, le lundi 30 octobre, 21h, à Radio-Canada.

Un reportage du National Geographic — Explorer 2.0 nous invite à regarder «La mort en face». Sujet morbide s'il en est un au point que notre société entretient le déni de la mort. Que fait-on des dépouilles? On incinère les corps deux fois plus qu'il y a 15 ans. On peut offrir son corps à la science, on peut opter pour la cryogénie (on garde les corps à -196 degrés dans l'attente de revenir à la vie). On peut préserver le cerveau seulement et on peut choisir un cimetière écologique (on utilise des matières naturelles et non toxiques) parce que les corps ne sont pas embaumés. Une invitation à magasiner son grand départ, le lundi 30 octobre, 20h, à Télé-Québec.

Patrick Sébastien, le présentateur de «Les années bonheur» dit qu'on produira moins de cette émission de variétés, cette année. Alors, profitons bien de celle-ci où Serge Lama chante «Je suis malade», Hervé Vilard nous ramène la «Méditerranéenne», puis «On va s'aimer» offert par Gilbert Montagnié, Gypsy Kings et Chico dans un «Bamboleo» endiablé, Nicoletta qui nous rappelle «Fio Maravilla», Murray Head venu chanter «Say It Ain't So, Joe» et bien d'autres, qui déclencheront bien du bonheur, ce samedi, 20h, à TV5.

À RADIO-CANADA: Le mercredi 1er novembre, 20h, au tour de Saskia Thuot, Mathieu Baron, Michèle Richard, Marie-Christine Lavoie, Marie-Lise Pilote et Chantal Lacroix de revoir des scènes de leurs débuts dans le métier, aux «Enfants de la télé».

À TVA: Brigitte (Julie Perreault) obtient enfin que David (Patrick Hivon) rende des comptes à la police pour son viol. Celui-ci reproche à Esther (Isabelle Brouillette) de l'avoir mal représenté. Jade (Charlotte Aubin) détiendrait les informations concernant la maladie de David, mais Brigitte a reçu un autre son de cloche à ce sujet. Cécile (Anne Casabonne) démissionne après que Robin (Jean-François Nadeau) eut ramené des faits de son passé. À «L'Échappée», le lundi 30 octobre, 20h.

À ARTV: Pascale Bussières, Pier-Luc Funk, Laurent Lucas et Édouard Tremblay-Grenier sont les interprètes du film «Les Démons» dans lequel de jeunes garçons d'un quartier de Longueuil vivent des moments intenses quand leurs jeux contribuent à activer leur anxiété, d'autant plus qu'une série d'enlèvements de jeunes garçons survient durant cette période. Ce dimanche 20h, et à Radio-Canada, le vendredi 3 novembre, 23h05.

À INVESTIGATION: La troisième saison d'«Opération Police» débute avec l'extradition de Vito Rizzuto, chef présumé de la mafia italienne au Canada. Nous sommes en 2004 et les autorités américaines veulent expulser le mafioso qu'on tient responsable d'une série de meurtres à New York, en 1981. L'opération des enquêteurs du SPVM fut une réussite. Le mardi 31 octobre, 20h.