NOUVELLES
24/10/2017 05:46 EDT | Actualisé 24/10/2017 06:02 EDT

Filip Zadina, un autre joyau européen déniché par les Mooseheads de Halifax

MONTRÉAL — Pour une quatrième fois en cinq ans, le premier joueur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec à être repêché dans la LNH pourrait bien être un Européen.

Et pour une quatrième fois en cinq ans, cet Européen porterait les couleurs des Mooseheads de Halifax.

Alors que l'équipe néo-écossaise a encore une fois trouvé une façon d'attirer un joueur européen d'impact au sein de sa formation, le Tchèque Filip Zadina tente de suivre les traces de Nikolaj Ehlers, Timo Meier et Nico Hischier, respectivement repêchés dans le top-10 de la LNH en 2014, 2015 et 2017.

Et Zadina n'a pas mis de temps à faire écarquiller les yeux et à montrer tout son savoir-faire dans la LHJMQ, amassant 21 points, dont 11 buts, à ses 14 premiers matchs dans le circuit. Il s'est rapidement hissé parmi les meilleurs pointeurs de la ligue.

L'attaquant de 17 ans a du même coup prouvé aux Mooseheads qu'ils avaient pris une bonne décision en le sélectionnant au 11e rang lors du dernier repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey.

«J'avais connu une bonne saison l'année précédente et j'étais très content d'avoir été repêché par les Mooseheads. Je n'avais entendu que du positif à propos de cette organisation, a affirmé Zadina. J'ai tout de suite su que je voulais venir au Canada et me joindre à cette équipe.»

Après avoir accueilli dans leurs rangs Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, les Mooseheads ont vu trois Européens faire la pluie et le beau temps à Halifax lors des quatre dernières années. Le point culminant est survenu en juin 2017, quand Hischier a été le premier choix au total du repêchage de la LNH.

Zadina n'a peut-être pas eu l'occasion de partager la glace avec ses prédécesseurs, mais il n'est pas étranger à l'héritage laissé par deux joueurs tchèques en Nouvelle-Écosse. Jakub Voracek, choix de première ronde des Blue Jackets de Columbus en 2007, et Martin Frk, choix de deuxième tour des Red Wings de Detroit en 2012, ont eu leur mot à dire dans les succès des Mooseheads, qui constituent d'ailleurs la seule organisation de la LHJMQ à avoir fait repêcher quatre Européens en première ronde de la LNH, et ce, malgré qu'elle n'en soit qu'à la 24e saison de son histoire.

«Je n'ai pas eu l'occasion de parler à Nico ou aux autres Européens, mais j'ai vu ce que les Mooseheads ont été capables de faire avec eux. Ils évoluent maintenant dans la LNH. C'est la meilleure organisation à ce chapitre et c'est pour cette raison que je suis venu ici», a déclaré le Tchèque.

Débordant de talent

Les joueurs qui traversent l'Atlantique doivent souvent se donner une période d'adaptation avant de s'habituer au style plus robuste des ligues nord-américaines et d'être à l'aise sur une patinoire plus petite qu'en Europe. Mais Zadina, qui a joué tout son hockey mineur en République tchèque, semble se plaire comme un poisson dans l'eau au Canada.

«J'évoluais sur une patinoire de plus grandes dimensions l'année dernière, mais ça m'importe peu. Je m'adapte très bien. Je trouve que le style de jeu ici est plus rapide et j'aime ça. Je veux simplement continuer à bien jouer et à aider l'équipe», a dit Zadina, qui n'en était toutefois pas à ses premières armes sur une glace un peu plus petite, lui qui a participé au Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans à Grand Forks, au Dakota du Nord, en 2016.

Du haut de ses six pieds un pouce et fort de ses 192 livres, Zadina avait déjà le gabarit pour faire saliver les 31 directeurs généraux du circuit Bettman, mais c'est son talent et ses prouesses offensives qui font en sorte que certains recruteurs le voient déjà percer le top-10, voire même le top-5 lors du prochain repêchage de la LNH, le 22 juin, au American Airlines Center de Dallas.

«Filip m'a démontré d'excellentes habiletés avec la rondelle et il aime défier les joueurs à un contre un. Il possède un bon lancer, une belle intelligence sans la rondelle et il peut provoquer des revirements grâce à son sens de l'anticipation. Pour le moment, il a définitivement les aptitudes pour être repêché dans le top-10», a observé Jérôme Bérubé, recruteur en chef du site spécialisé Hockey Prospect.

Lorsqu'un adolescent quitte sa famille et son pays natal pour tenter de réaliser son rêve de jeunesse, l'encadrement et le développement reposent en grande partie dans les mains des dirigeants de l'organisation et du personnel d'entraîneurs. L'entraîneur-chef des Mooseheads, Jim Midgley, est cependant très heureux de voir que son attaquant tchèque respecte sa partie de l'entente.

«C'est un vrai professionnel. À sa première journée à Halifax, j'ai pu aller dîner avec lui et je pouvais voir de quelle façon il se comportait sur et hors de la glace. C'est vraiment un très bon jeune homme et il répond à toutes les attentes que nous avions envers lui en tant qu'humain et en tant que joueur de hockey», a souligné Midgley.

En attendant de savoir si le nom de Filip Zadina s'ajoutera à l'impressionnante liste de joueurs des Mooseheads repêchés en première ronde dans la LNH, les partisans devraient avoir l'occasion de voir toute l'étendue de son talent lors du Championnat mondial de hockey junior, pendant le temps des Fêtes.