NOUVELLES
23/10/2017 11:02 EDT | Actualisé 23/10/2017 11:20 EDT

Une touriste espagnole tuée par la police dans une favela de Rio

La police de Rio de Janeiro a annoncé lundi avoir tué accidentellement une touriste espagnole qui visitait une favela dans laquelle, quelques heures plus tôt, deux agents avaient été blessés dans des affrontements armés avec des trafiquants de drogue.

La voiture qui transportait les touristes "a forcé un barrage de la police" à Rocinha et les policiers ont ouvert le feu, ont expliqué les forces de l'ordre à propos de cette favela qui est le théâtre depuis un mois d'une guerre entre gangs ayant nécessité une intervention de l'armée.

Les agents "ont réagi, atteignant le véhicule", avant de constater "qu'il transportait des touristes", précise le communiqué de la police.

Le commissariat spécialisé dans les cas d'homicides a confirmé l'identité de la victime, une espagnole de 67 ans nommée Maria Esperanza Ruiz Jimenez, qui a été "touchée au moins une fois au niveau du cou".

Elle a été transportée vers un hôpital local, mais "a succombé à ses blessures", a expliqué la police de Rio, ajoutant qu'une enquête interne avait été ouverte.

D'après le site d'informations G1, la victime était accompagnée de son frère et son beau-frère, eux aussi espagnols. Le chauffeur était un guide touristique italien qui réside au Brésil depuis quatre ans.

Interrogé par les autorités, ce dernier a affirmé ne pas avoir vu le barrage policier et ne pas être au courant des fusillades qui avaient eu lieu auparavant dans la favela.

Des photos fournies par la police montrent une voiture grise sans aucun signe pouvant la distinguer comme étant un véhicule utilisé par une agence de tourisme.

Plus grande favela de Rio, Rocinha, où s'entassent près de 100.000 personnes, vit au rythme des fusillades quasi-quotidiennes depuis plus d'un mois, avec des affrontements entre deux gangs rivaux pour le contrôle du trafic de drogue.

La police a réalisé ces dernières semaines des opérations d'ampleur sur place pour traquer les trafiquants, certaines d'entre elles avec le soutien de l'armée, qui a mobilisé plusieurs centaines de soldats.

Environ une heure avant la mort de la touriste espagnole, deux policiers ont été blessés dans un échange de tirs avec des individus soupçonnés d'être des membres de ces gangs.

Plus d'un an après avoir reçu les jeux Olympiques, Rio est en proie à une flambée de la violence, notamment dans les favelas, quartiers pauvres où vivent environ un quart des 6,5 millions habitants de la métropole.

Bien qu'il soit fortement déconseillé aux touristes de se rendre dans les favelas, certaines agences y organisent toujours des visites guidées, sortes de "safaris" appelés "favela tours".

En août, une touriste britannique a été blessée par balle après être entrée par erreur en voiture dans une favela près d'Angra dos Reis, cité balnéaire à environ 150 km de Rio.

En mars, une Argentine a succumbé à ses blessures quelques semaines après avoir été elle aussi victime de tirs dans une favela en suivant son GPS pour se rendre jusqu'au Christ Rédempteur, un des monuments les plus visités de Rio.

lg/pt/cls