NOUVELLES
23/10/2017 05:41 EDT | Actualisé 23/10/2017 06:00 EDT

Ukraine : perquisitions chez le maire d'Odessa soupçonné de corruption

Les forces de l'ordre ukrainiennes ont perquisitionné lundi au domicile et dans le bureau de l'influent maire d'Odessa Guennadi Troukhanov, soupçonné de détournements de fonds, au moment où des protestataires demandent au pouvoir de renforcer la lutte contre la corruption.

Plusieurs hauts-fonctionnaires de cette ville du sud de l'Ukraine sont soupçonnés d'avoir détourné des sommes d'argent destinées à la rénovation d'une autoroute et de l'aéroport local, a annoncé le Bureau national anticorruption ukrainien (NABU)

"Des perquisitions sont en train d'être menées au domicile et au bureau" de M. Troukhanov, a-t-il précisé dans un communiqué.

Les autorités ukrainiennes sont souvent critiquées pour leurs efforts jugés insuffisants dans la lutte contre la corruption dans cette ex-république soviétique qui ambitionne d'entrer dans l'Union européenne.

Depuis plusieurs jours, des centaines de manifestants campent dans le centre de la capitale, Kiev, pour réclamer des résultats de la part du gouvernement dans ce domaine.

Si un service d'enquête spécialisée a bien été créé avec le NABU, ces protestataires exigent la mise en place d'une cour indépendante chargée des affaires de corruption, réclamée également des soutiens occidentaux de Kiev.

Vendredi, le président ukrainien Petro Porochenko s'est engagé à créer une Cour de justice spéciale l'année prochaine.

Le 17 octobre, une importante manifestation menée notamment par Mikheïl Saakachvili, ex-président géorgien devenu opposant au pouvoir ukrainien, avait ainsi réuni jusqu'à 5.000 personnes et avait été marquée par des heurts avec la police.

La lutte contre la corruption, l'une des principales revendications du mouvement du Maïdan qui avait abouti début 2014 à la destitution de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, est également réclamée par les soutiens occidentaux de Kiev qui lui ont accordé d'importantes aides financières ces dernières années.

Un vice-ministre ukrainien de la Défense et le responsable des achats publics de ce ministère ont été arrêtés le 11 octobre pour le détournement présumé de près de cinq millions d'euros. Aucun haut responsable ukrainien n'a pour autant été condamné pour corruption depuis le début du mandat de Petro Porochenko.

zak-all/pop/gmo/bds