NOUVELLES
23/10/2017 13:53 EDT | Actualisé 24/10/2017 04:24 EDT

Trois pharmaciens blâmés pour avoir tenté d'accéder au dossier de Prince

INDIANAPOLIS, Ill. — Trois pharmaciens de l'Indiana ont été blâmés par les autorités de l'État pour avoir tenté d'accéder au dossier médical du chanteur Prince quelques jours après la mort de la grande vedette pop, l'an dernier.

L'Indiana Board of Pharmacy a infligé des lettres de réprimande dans les trois derniers mois et pénalisé trois professionnels après qu'une enquête du bureau du procureur général eut déterminé qu'ils avaient essayé de consulter le dossier médical du chanteur en avril 2016 à l'aide d'une base de données de l'État.

Prince est mort le 21 avril 2016 d'une surdose accidentelle de fentanyl, un puissant opioïde.

Le bureau du procureur a statué que les trois pharmaciens avaient fait un mauvais usage de la base de données INSPECT, un outil utilisé par les pharmaciens et les médecins pour vérifier l'historique de prescriptions de substances contrôlées de leurs patients.

Les autorités ont découvert que les pharmaciens avaient inscrit le nom officiel de Prince et sa date de naissance dans la base de données, au cours des neuf jours suivant sa mort, afin de consulter des dossiers confidentiels — et ce, même s'ils n'avaient jamais traité le chanteur originaire de Minneapolis.

Katrina A. Kalb a été blâmée et devra compléter 12 heures de service communautaire et de formation en éthique. Kimberly M. Henson et Michael Eltzroth ont quant à eux reçu une amende de 1000 $, en plus de devoir suivre une formation.

Le bureau du procureur général avait soumis des plaintes administratives contre les trois pharmaciens en juin et juillet. L'Indiana Board of Pharmacy avait ensuite tenu ses audiences.