NOUVELLES
23/10/2017 02:06 EDT | Actualisé 23/10/2017 04:01 EDT

Brian Gallant, rencontre la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau

FREDERICTON — Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, rencontrera la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau, lundi matin.

En principe, M. Gallant discutera du discours du trône qui doit ouvrir mardi la quatrième session de la 58e législature de la province. Un point de presse du premier ministre se tiendra à la suite de la rencontre.

La prochaine élection provinciale est prévue le 24 septembre 2018. Toutefois, les partis d'opposition du Nouveau-Brunswick ont passé la fin de semaine à spéculer sur la possibilité d'élections prématurées.

Ces spéculations ont été alimentées par un message émanant du bureau du premier ministre dans lequel on mentionnait que le gouvernement libéral avait reçu le mandat de se concentrer sur les priorités des Néo-Brunswickois il y a trois ans et qu'il avait «accompli ce mandat».

Le chef de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, croit que le gouvernement ignorerait l'esprit de la loi sur les élections à date fixe s'il convoquait les électeurs aux urnes plus tôt. M. Austin a accusé le gouvernement d'alimenter les rumeurs sur les élections. Le parti de M. Austin, qui ne détient aucun siège à l'Assemblée législative, a organisé une réunion d'urgence samedi et sera prêt à tout moment à partir en campagne, a assuré son chef.

Les progressistes-conservateurs de l'opposition ont aussi organisé des réunions et des téléconférences pour se préparer.

Les libéraux au pouvoir occupent 26 des 49 sièges de l'Assemblée législative. Les progressistes-conservateurs en détiennent 22, et le Parti vert, un seul.