NOUVELLES
22/10/2017 11:19 EDT | Actualisé 22/10/2017 11:40 EDT

Irak: un parti kurde d'opposition veut la démission de Barzani

Le principal parti kurde d'opposition Goran a demandé dimanche la démission du président et vice-président du Kurdistan irakien Massoud Barzani et Kosrat Rassoul après la perte d'importants territoires au profit des forces irakiennes.

"Le président de la région du Kurdistan et son adjoint n'ont plus de légitimité et devraient démissionner", a affirmé à la presse Choresh Haji, membre de la direction de Goran après une réunion du conseil exécutif de ce mouvement qui compte 24 députés sur 111 au Parlement kurde.

Il a demandé la "constitution d'un gouvernement de salut national pour préparer le dialogue avec Bagdad et organiser de nouvelles élections".

Les élections présidentielle et législatives qui devaient se tenir le 1er novembre dans le Kurdistan irakien ont été reportées.

En outre, Goran a demandé la dissolution de la "direction politique du Kurdistan", créée après le référendum d'indépendance et présidée par Massoud Barzani.

Cet organe s'était donné pour tâche de "gérer les conséquences du scrutin, notamment les relations avec Bagdad et les pays voisins".

Par ce biais, assurent ses détracteurs, M. Barazani, même s'il n'est plus président, devrait garder la haute main sur la région autonome.

Plus de trois semaines après le "oui" massif à leur référendum d'indépendance controversé, l'armée irakienne a repris en 48 heures quasiment toutes les zones dont les combattants kurdes s'étaient emparés progressivement depuis 2003, notamment dans la province pétrolière de Kirkouk, créant une crise politique majeure au Kurdistan irakien.

sm/sk/hj