NOUVELLES
22/10/2017 10:10 EDT | Actualisé 22/10/2017 10:20 EDT

Angleterre - 9e journée: Tottenham croque Liverpool, City creuse l'écart

Tottenham, quatre jours après son excellent match nul obtenu devant le Real Madrid (1-1), a confirmé son état de forme face à Liverpool (4-1), dimanche, lors de la 9e journée de Premier League, qui a vu Manchester City prendre le large en tête.

Les joueurs de Mauricio Pochettino confortent ainsi leur troisième place au classement, avec vingt points, mais restent à cinq longueurs de Manchester City, victorieux de Burnley la veille (3-0).

Les hommes de Pep Guardiola profitent d'ailleurs du faux pas de leur rivaux de United à Huddersfield (2-1) samedi pour creuser l'écart tandis que trois buts des anciens Marseillais Michy Batshuayi et César Azpilicueta ont permis à Chelsea de se sortir du piège tendu par la surprenante équipe de Watford (4-2), 6e avec 15 points.

Dans le bas du tableau, Crystal Palace a perdu son huitième match, cette fois devant Newcastle (1-0), désormais 7e, et reste englué à la dernière place à quatre points -déjà- de Bournemouth, 19e.

- Lloris décisif -

Liverpool a, de son côté, revécu les affres de sa défaite concédée le mois dernier, justement sur le terrain de Manchester City (5-0). Ce match ne laisse plus aucun doute sur le rôle qu'auront à jouer les hommes de Jürgen Klopp, qui n'ont pas réussi à marquer face à Manchester United (0-0), cette saison en Premier League: celui de second couteau.

La victoire de Tottenham n'a pas été longue à se dessiner puisque les Londoniens menaient de deux buts dès la douzième minute. Harry Kane (4e) puis Heung-Min Son (12e) ont matérialisé le réalisme extrême de Tottenham : deux occasions, deux tirs, deux buts.

Dans un dispositif tactique inédit cette saison, où Serge Aurier était notamment titularisé à gauche et où Kane n'était accompagné que de Son à ses côtés, Tottenham s'est contenté de procéder par contres et de piquer deux fois (Dele Alli 45+3, Kane 56e).

De timides réactions de Liverpool ont seulement permis de réduire le score mais les Reds, qui ne comptent que 13 points, sont tombés sur un Hugo Lloris en forme, en dehors d'une erreur d'appuis sur le but de Mohamed Salah (24e).

- Arsenal enfin victorieux -

Les Gunners ont réalisé leur meilleure performance cette saison à l'extérieur, en l'emportant aisément à Everton (2-5). Ils se replacent en cinquième position (16 points), au même niveau que Chelsea.

Cette victoire est autant une démonstration de force d'Arsenal, avec un Alexandre Lacazette en verve, que la manifestation flagrante de l'extrême fébrilité d'Everton, déjà battu à Goodison Park trois jours plus tôt par Lyon en Europa League. De quoi fêter dignement les 68 ans d'Arsène Wenger ce dimanche.

Everton est désormais en position de relégable (18e, 8 points) et le manager Ronald Koeman est plus que jamais menacé de se voir remplacé... même s'il s'est voulu serein après cette nouvelle contre-performance, qui fait de cette première partie de saison la pire depuis neuf ans pour les Toffees.

"C'est une situation difficile à gérer mentalement", a confié le technicien néerlandais. "Je crois encore que je peux tout faire évoluer dans le bon sens, mais tout le monde sait comment ça se passe dans le football."

cor-mca/dif

MANCHESTER UNITED

Tottenham