NOUVELLES
18/10/2017 08:30 EDT | Actualisé 18/10/2017 08:40 EDT

Un rapport d'avocat disculpe Sampson, ex-sélectionneur des Anglaises, de racisme

Le rapport d'une avocate indépendante, publié mercredi, disculpe Mark Sampson, l'ex-sélectionneur de l'équipe d'Angleterre dames renvoyé en septembre, des accusations de racisme formulées par l'ex-internationale Eni Aluko, estimant cependant que ses remarques étaient "discriminatoires sur une base raciale".

L'avocate indépendante Katharine Newton, mandatée par la Fédération anglaise de football (FA), a conclu dans son rapport final que Sampson n'était pas raciste, mais avait à deux reprises fait preuve "d'humour à des moments mal choisis" envers des joueuses.

Katharine Newton a été mandatée par la FA en décembre dernier dans le cadre d'une enquête interne ouverte à la suite d'accusations d'Eni Aluko, ex-internationale (102 sélections) envers Sampson.

L'ancienne joueuse faisait état de remarques discriminatoires proférées par Sampson envers elle avant un match Angleterre-Allemagne en 2014 et à l'encontre de Drew Spence, sa coéquipière à Chelsea, au cours d'un rassemblement de joueuses en 2015.

"J'ai conclu qu'en deux occasions séparées, (Mark Sampson) a fait preuve de "tentative d'humour à des moments mal choisis qui, au regard de l'Equality Act de 2010, sont discriminatoires sur des bases raciales", écrit l'avocate dans son rapport.

"Néanmoins, on ne peut pas en conclure que (Sampson) soit raciste (...) Je pense qu'il est important de souligner que je n'ai pas conclu que (Sampson) est raciste", ajoute-t-elle.

"Au nom de la Fédération, je voudrais sincèrement présenter mes excuses à Eni Aluko et Drew Spence", a déclaré mercredi Martin Glenn, le directeur général de la FA, dans un communiqué.

"A la lumière de nouveaux éléments de preuve présentés à l'avocate indépendante Katharine Newton, celle-ci a constaté qu'elles étaient l'objet de remarques discriminatoires d'un employé de la FA. Ce n'est pas acceptable", ajoute le communiqué.

Aluko, qui a accepté la somme de 80.000 livres (90.000 euros) proposée par la FA en guise de réparation du préjudice subi, a déclaré qu'elle se sentait "soulagée".

Mark Sampson a été renvoyé en septembre dernier pour d'autres faits remontant à l'époque où il entraînait les équipes féminines de Bristol (2009-2013).

Le technicien de 34 ans, disculpé par deux fois, a finalement été renvoyé par la FA à la suite d'un réexamen des preuves d'une enquête précédente, lancée à la suite de nouvelles accusations formulées par Drew Spence.

Arrivé sur le banc des Lionnes en 2013, Sampson a conduit les Anglaises en demi-finales du Mondial-2015 et de l'Euro-2017.

pi/jw/chc/ps