NOUVELLES
18/10/2017 09:23 EDT | Actualisé 18/10/2017 09:40 EDT

Mistura à Moscou pour stabiliser le processus de paix en Syrie

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a rencontré mercredi à Moscou le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans le but d'avancer dans un règlement politique en Syrie.

Cette rencontre a permis de "discuter des perspectives pour passer des zones de désescalade à un règlement politique plus stable en Syrie", a déclaré Staffan de Mistura, cité en russe dans un communiqué du ministère russe de la Défense.

"C'est actuellement le moment parfait pour mener ce genre de discussions", a répondu M. Choïgou, cité dans le même communiqué.

Grâce à des négociations à Astana, quatre zones de désescalade en Syrie ont été créées dans les régions d'Idleb, de Homs, dans la Ghouta orientale, près de Damas, et dans le sud du pays.

La mise en place de zones de désescalade a permis une nette réduction des combats.

"Nous devons prolonger ces discussions sous le format d'Astana, en amont de la rencontre à Astana", pour laquelle aucune date n'a été pour l'instant annoncée publiquement, a déclaré M. Choïgou.

Le processus de paix d'Astana se concentre sur les questions militaires et techniques et se déroule en parallèle à celui, politique, de Genève.

Fin septembre, Staffan de Mistura avait annoncé miser sur la tenue d'un nouveau round de discussions à Genève, "fin octobre, début novembre", sans toutefois être en mesure de donner une date précise.

Il avait appelé mi-septembre à "utiliser l'élan fourni par Astana" pour élargir les pourparlers à la recherche d'une solution politique au conflit syrien.

"Aucune zone de désescalade ne peut être préservée sans un processus politique exhaustif", avait-il alors souligné.

all/nm/mct