NOUVELLES
18/10/2017 09:52 EDT | Actualisé 18/10/2017 10:00 EDT

Massacre dans une école au Pakistan: le cerveau présumé tué (talibans)

Un chef insurgé considéré comme le cerveau d'un massacre commis dans une école de Peshawar en 2014, au cours duquel plus de 150 personnes avaient péri, a été tué, ont indiqué mercredi les talibans pakistanais.

Le mouvement "Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) confirme la mort en martyr de Khalifa Umar Mansoor", a indiqué un porte-parole du TTP, Mohammad Khurasani, dans un message aux médias.

Le message ne précise pas la date ou les circonstances de la mort du chef taliban, mais l'annonce intervient peu après des frappes de drones américaines dans la zone frontalière entre Pakistan et Afghanistan qui ont fait plus de 25 morts, dont des combattants du réseau extrémiste Haqqani, en début de semaine.

Ni l'armée ni le gouvernement pakistanais n'ont commenté l'information. Le TTP précise que Mansoor sera remplacé par un dénommé "Khalifa Usman Mansoor à Darra Adam Khel et Peshawar".

Outre l'attaque de l'école, la plus sanglante de l'histoire du pays et au cours de laquelle 134 écoliers avaient été tués, Mansoor avait revendiqué un autre massacre à l'université de Charsadda (nord-ouest) en janvier 2016, dans lequel 21 personnes étaient mortes.

Sa faction, baptisée Tariq Gidar Group (TGG), figure sur la liste américaine d'organisations terroristes.

Mansoor avait aussi menacé de s'en prendre à des écoles dans le pays, les accusant d'être des "pouponnières" de gens défiant la loi divine.

Des parents d'enfants tués à l'école de Peshawar ont salué l'annonce de son décès. "Le monde entier est heureux que le cerveau (de l'attaque) ait été tué", a déclaré à l'AFP Tufail Khan Khattak, dont le fils avait péri lors de l'attentat

hk-sjd-la/st/ahe/glr