NOUVELLES
18/10/2017 08:36 EDT | Actualisé 18/10/2017 09:02 EDT

Loi sur la neutralité religieuse: des libéraux fédéraux désapprouvent

OTTAWA — Plusieurs élus libéraux à Ottawa ont manifesté leur désapprobation face au projet de loi sur la neutralité religieuse adopté mercredi à l'Assemblée nationale.

La députée québécoise Alexandra Mendès est allée jusqu'à dire qu'Ottawa devra probablement s'en mêler, car la mesure législative contrevient selon elle à la Charte canadienne des droits et libertés.

La contestation ne devrait pas forcément émaner du gouvernement fédéral, mais si une organisation lance le processus, «le gouvernement va devoir se prononcer aussi», a-t-elle indiqué.

Son collègue Marc Miller, qui représente une circonscription du centre-ville de Montréal, n'a pas voulu se prononcer sur la constitutionnalité du projet de loi.

Il a toutefois signalé que quelques-uns de ses commettants lui ont fait part de certaines inquiétudes face à la mesure prévoyant que les services publics doivent être donnés et reçus à visage découvert.

La députée ontarienne Iqra Khalid, qui s'est fait connaître comme marraine d'une motion contre l'islamophobie, a pour sa part signalé clairement son désaccord face au projet de loi.

Elle a soutenu que «personne ne devrait se faire dire comment s'habiller ou comment ne pas s'habiller».

Le projet de loi du gouvernement Couillard a été adopté à 66 contre 51, mercredi, grâce à la majorité libérale.