NOUVELLES
18/10/2017 10:06 EDT | Actualisé 18/10/2017 10:20 EDT

Le président somalien promet la guerre aux shebab après le terrible attentat de Mogadiscio

Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, a promis mercredi d'intensifier la guerre contre les insurgés islamistes shebab au cours d'un rassemblement de milliers de personnes à la mémoire de près de 300 victimes tuées dans l'attentat le plus meurtrier qu'a connu samedi Mogadiscio.

Les participants portant des bandeaux rouges autour de la tête ont traversé les lieux de l'explosion d'un camion piégé dans un quartier animé de la capitale avant de se rassembler dans un stade aux cris de "nous sommes prêts à nous battre".

Mogadiscio, pourtant habituée aux attentats et attaques des extrémistes, a été particulièrement choquée par l'explosion qui a fait au moins 276 morts et 300 blessés. L'attentat n'a pas été revendiqué mais les autorités n'ont aucun doute sur la responsabilité des islamistes somaliens liés à Al-Qaïda qui lancent fréquemment des attentats-suicides dans Mogadiscio et ses environs.

Le président somalien a déclaré devant la foule que l'attentat "montrait que nous n'en avons pas fait suffisamment pour stopper les shebab".

"Si nous ne répondons pas aujourd'hui, il est certain que le moment viendra où ce seront nos propres corps déchiquetés qui seront à ramasser sur le sol. Nous devons résister ensemble et combattre les shebab qui continuent à massacrer notre peuple", a-t-il ajouté.

On ignore cependant ce que le dirigeant somalien, arrivé au pouvoir il y a huit mois en promettant d'éliminer le groupe ilslamiste, envisage comme mesures inédites pour empêcher d'autres attentats.

D'autres manifestations et démonstrations d'unité ont également eu lieu dans des villes du centre et du sud de la Somalie.

nur-fb/jlb/jpc