NOUVELLES
18/10/2017 12:54 EDT | Actualisé 18/10/2017 14:10 EDT

La populaire animatrice Ksenia Sobchak briguera la présidence en Russie

MOSCOU — Une célèbre animatrice de la télévision russe a bousculé la scène politique du pays, mercredi, en annonçant sa candidature à la présidence, un geste qui stimulera probablement l'intérêt de la population envers la course, mais qui risque de fragmenter encore davantage l'opposition.

Ksenia Sobchak, âgée de 35 ans, a fait part de ses intentions pour l'élection de mars dans une vidéo diffusée sur YouTube, arguant que la Russie en a assez de l'élite politique actuelle et a besoin de changement.

Mme Sobchak, fille d'Anatoly Sobchak, maire réformiste de Saint-Pétersbourg au début des années 1990, s'est d'abord fait connaître dans le milieu de la mode avant de lancer une carrière prolifique à la télévision.

Ayant souvent eu des mots durs envers le gouvernement russe, elle a participé à des manifestations contre le Kremlin à Moscou en 2011-2012, mais a largement évité de critiquer le président Vladimir Poutine, qui avait travaillé comme adjoint de son père.

M. Poutine, âgé de 65 ans, n'a pas encore indiqué s'il briguera de nouveau la présidence le 18 mars, mais les observateurs s'attendent largement à ce qu'il annonce sa candidature. Avec un taux de satisfaction atteignant 80 pour cent, M. Poutine semble en position de l'emporter facilement face à des vétérans usés par les campagnes présidentielles passées, comme le leader communiste Gennady Zyuganov, l'ultranationaliste Vladimir Zhirinovsky ou le libéral Grigory Yavlinsky. Ils ont tous signalé leur intention de se présenter de nouveau en 2018.

Mme Sobchak a affirmé à Dozhd TV qu'elle avait prévenu M. Poutine de son intention d'entrer dans la course, en l'interviewant récemment pour un documentaire à propos de son père.

«J'ai eu l'impression qu'il n'en était pas très heureux», a-t-elle affirmé concernant la réaction de M. Poutine.

Lorsque les rumeurs sur les intentions de Mme Sobchak ont commencé à faire surface récemment, le leader de l'opposition le plus populaire en Russie, Alexei Navalny, l'a prévenue sur YouTube qu'elle ferait le jeu du Kremlin en entrant dans la course. M. Navalny purge actuellement une peine de prison de 20 jours pour avoir organisé une manifestation non autorisée.