NOUVELLES
18/10/2017 07:23 EDT | Actualisé 18/10/2017 09:03 EDT

L'UE présente de nouvelles mesures contre les attaques peu sophistiquées

BRUXELLES — L'Union européenne a présenté mercredi de nouvelles mesures de sécurité pour se protéger contre des attaques peu sophistiquées, après que des extrémistes eurent pris le volant pour foncer dans la foule dans plusieurs villes.

La Commission européenne a expliqué que ces mesures visent à rehausser la sécurité lors de grands rassemblements, comme des concerts ou des événements sportifs.

Elles comprennent notamment un financement accru et une meilleure formation pour rehausser la coopération entre la police et les agences privées de sécurité dans les stades ou les centres d'achat.

Le commissaire européen responsable de la sécurité, Julian King, a expliqué que les terroristes «changent et adaptent» continuellement leurs tactiques, et que les autorités doivent donc être en mesure «d'adapter leur réponse».

Cette réponse, a-t-il ajouté, vise à «augmenter notre résilience, à limiter l'accès des terroristes aux moyens qu'ils utilisent pour perpétrer ces attaques, et à renforcer la coopération internationale».

Bruxelles souhaite aussi réviser les règles qui encadrent la vente de substances qui pourraient servir à fabriquer des bombes, pour compliquer la tâche des terroristes qui cherchent à se procurer ces ingrédients, et aider les enquêteurs à déchiffrer les téléphones ou les données informatiques.

La Commission dépensera près de 120 millions d'euros cette année et l'an prochain pour aider à protéger les endroits publics et éveiller l'attention du public face à d'éventuels dangers lors d'événements.

Elle espère enfin resserrer la collaboration policière avec l'Algérie, l'Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Tunisie et la Turquie, notamment pour assurer le transfert de données personnelles pour combattre les crimes graves.