NOUVELLES
18/10/2017 06:41 EDT | Actualisé 18/10/2017 07:00 EDT

L'artiste russe Pavlenski placé en infirmerie psychiatrique en France (source judiciaire)

L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, interpellé lundi pour avoir incendié la façade d'une succursale de la Banque de France à Paris, a été transféré le lendemain à l'infirmerie psychiatrique de la Préfecture de police, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

La garde à vue de cet artiste qui défie régulièrement le Kremlin a été levée mardi matin à la suite d'un examen de comportement qui a justifié son placement à l'infirmerie, a expliqué la même source.

Sa compagne Oksana Chaliguin, arrêtée en même temps que lui, a été déférée mardi soir et devait être présentée à un juge mercredi, dans le cadre de cette enquête ouverte pour "dégradations volontaires de biens par l'effet d'une substance incendiaire".

L'artiste russe âgé de 33 ans est susceptible de retourner en garde à vue ou d'être déféré à son tour, si le placement à l'infirmerie est levé.

Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, l'artiste, crâne rasé et vêtu de noir, a enflammé dans la nuit de dimanche à lundi les murs d'une succursale parisienne de la Banque de France, se tenant droit devant la porte de l'établissement.

Piotr Pavlenski, qui affirme être menacé de dix ans de camp dans son pays sur de fausses accusations d'agression sexuelle, avait obtenu en mai avec sa compagne l'asile politique en France.

Il s'est rendu célèbre pour avoir arrosé d'essence et incendié les portes du siège de l'ex-KGB à Moscou et s'être cloué la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge.

Il s'était aussi cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riot, un groupe de jeunes femmes condamnées en Russie à deux ans de camp pour avoir "profané" la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou au cours d'une "prière punk" qui critiquait ouvertement le président Vladimir Poutine.

sde-mch/bl/blb/mw/mr