NOUVELLES
18/10/2017 07:12 EDT | Actualisé 18/10/2017 07:20 EDT

Fifa/Corruption: beIN Media, un groupe jeune et déjà planétaire

Au centre d'une enquête de la justice suisse sur l'acquisition des droits média des Coupes du monde de foot 2026 et 2030, le groupe audiovisuel qatari beIN Media s'est fait une place dans le paysage audiovisuel mondial en quelques années seulement.

beIN Media Group, basé à Doha au Qatar, a vu le jour en janvier 2014, deux ans après le lancement de beIN Sports en France. Al Jazeera Media Network lui cède alors l'ensemble de ses activités sports. A cette occasion, les chaînes Al Jazeera Sports déjà existantes depuis 2003 sont renommées beIN Sports sur l'ensemble des territoires où elles sont présentes.

Le groupe emploie désormais plus de 4000 personnes, et son siège à Doha côtoie celui d'Al-Jazeera, bien que les deux sociétés soient complétement dissociées.

beIN Sports a commencé à émettre dès le 1er juin 2012 en France, sa porte d'entrée sur le marché mondial, après avoir acquis en 2011 les droits de diffusion du Championnat de France pour la période 2012-2016, et de l'Euro-2012.

Elle s'est progressivement placée sur les droits télévisés des championnats européens, en faisant l'acquisition de la Liga espagnole, de la Bundesliga allemande ou encore de la Ligue des champions pour la France. Ont suivi la création de beIn Amérique (2012), Asie (2013), Australie (2014) pour exporter sur les continents les différents championnats européens et les coupes d'Europe.

Le groupe beIN Media, fortement centré autour du sport -tennis, basket, rugby et sport automobile en dehors du football-, s'est par la suite étendu sur d'autres secteurs d'activité, notamment le divertissement.

Il a ainsi fait l'acquisition en 2016 des studios américains de production Miramax, ou encore à l'été 2015 du bouquet turc de télévision par satellite, Digiturk.

Son fondateur et président-directeur général est Nasser Al-Khelaïfi, également patron du Paris SG, racheté par Qatar Sports Investment en 2011, et nommément visé par la justice suisse par une enquête ouverte le 20 mars 2017, pour "soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres".

Présent sur les cinq continents, beIN Media Group détient les droits de diffusion des phases finales de la Coupe du monde depuis 2014 pour la région Moyen-Orient-Afrique du Nord (Mena). C'est le contrat concernant 2026 et 2030, acquisition qui n'a étrangement jamais été rendue publique par la fédération internationale de football (Fifa), qui est visé par la justice suisse.

Depuis juin 2017, le groupe bénéficiant d'un financement de l'État du Qatar, a été affecté par l'isolement diplomatique du petit émirat gazier, mis au ban par l'Arabie Saoudite et plusieurs de ses alliés pour un soutien supposé au terrorisme.

En Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis la diffusion de beIN Sports a été boycottée. La chaîne qatarie est le diffuseur de la prochaine Coupe du monde des clubs en décembre (6-16) à... Abou Dhabi aux Emirats arabes unis.

dh-tba/cha/cto/ps