NOUVELLES
17/10/2017 22:52 EDT | Actualisé 17/10/2017 23:00 EDT

Cisjordanie: Israël fait fermer des bureaux de production pour médias

Les forces israéliennes ont mené des descentes dans des sociétés de production et d'information palestiniennes de Cisjordanie et fait fermer au moins deux d'entre elles, accusées de fournir des services aux télévisions du Hamas, ont indiqué l'armée et un syndicat palestinien mercredi.

Ces raids, effectués dans la nuit, interviennent moins de 24 heures après l'annonce par le gouvernement israélien qu'il ne négociera pas avec un gouvernement d'union palestinien qui comprendrait le mouvement islamiste si ce dernier ne rendait pas les armes, ne renonçait pas à la violence et ne reconnaissait pas Israël.

Les forces israéliennes ont fait fermer pour six mois les bureaux à Hébron de Palmedia, Ramsat et Transmedia, trois sociétés de production délivrant des services aux télévisions du Hamas, a dit à l'AFP un responsable du syndicat des journalistes palestiniens. Elles ont saisi du matériel et arrêté deux personnes, y compris le responsable de l'une de ces compagnies, a-t-il dit.

Cinq autres sociétés de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis cinquante ans, ont subi les descentes des forces israéliennes, a-t-il ajouté.

L'armée israélienne a fait état pour sa part de la fermeture des bureaux de deux compagnies, Ramsat and Transmedia, au cours de ce qu'elle a qualifié d'opération "de grande envergure".

Les sociétés visées par les raids menés conjointement par l'armée et la sécurité intérieure israéliennes sont soupçonnées de "diffuser des contenus incitant à la haine, d'encourager, de célébrer et de promouvoir la violence et le terrorisme contre les Israéliens", a dit l'armée. Elles sont accusées de fournir des contenus à Al-Aqsa TV et à Al-Quds TV, deux télévisions du Hamas considérées comme illégales par Israël, a-t-elle ajouté.

Les forces israéliennes font régulièrement fermer des radios ou des sociétés travaillant dans le secteur des médias au nom de ce qu'elles présentent comme la lutte contre les incitations à la haine.

Les autorités israéliennes dénoncent constamment une culture d'encouragement à la violence dans les Territoires palestiniens, responsable selon elles de la persistance des attaques anti-israéliennes. Les autorités palestiniennes leur retournent l'accusation.

scw-lal/feb