NOUVELLES
17/10/2017 04:53 EDT | Actualisé 17/10/2017 05:00 EDT

Tour de France - Zoom sur les étapes-clé

Douze étapes sur les 21 au programme du Tour 2018 promettent d'être autant de temps forts de la course en juillet prochain (du 7 au 29):

3e étape Cholet - Cholet, 35 km (contre-la-montre par équipes):

La première vraie hiérarchie se fait dans le "chrono" par équipes, de retour au programme du Tour après trois ans d'absence (Plumelec en 2015). Avantage aux gros rouleurs sur le parcours tracé dans la plaine.

5e étape Lorient - Quimper, 203 km:

Faute de chemins de terre, l'étape du Finistère propose une succession de côtes. Les deux dernières (Lenez Quelerc'h et Locronan) dans les 50 derniers kilomètres avant l'arrivée jugée sur les hauteurs de Quimper.

6e étape Brest - Mûr-de-Bretagne, 181 km:

La plus célèbre côte de Centre-Bretagne est escaladée à deux reprises, à l'occasion d'un circuit final de 16 kilomètres. La montée finale, où Froome avait été devancé par Vuillermoz en 2015, s'adresse avant tout aux grimpeurs-puncheurs.

9e étape Arras - Roubaix, 154 km:

La journée qui fait peur aux grimpeurs. 21,7 kilomètres de pavés, répartis en 15 secteurs, dont la plupart sont empruntés par Paris-Roubaix (Mons-en-Pévèle, Camphin, etc), les attendent le jour de la finale du Mondial de football.

10e étape Annecy - Le Grand-Bornand, 159 km:

Le premier volet du triptyque alpestre. Une nouveauté historique, la montée des Glières suivie d'un chemin de terre, précède le duo Romme-Colombière, qui annonce la première explication en montagne entre favoris.

11e étape Albertville - La Rosière, 108 km:

L'étape des variantes. Bisanne et le Pré sont deux grands cols méconnus, en parallèle de montées historiques (Saisies, Roselend). L'arrivée au sommet, la première de cette édition, est jugée sur les flancs du Petit Saint-Bernard.

12e étape Bourg-Saint-Maurice - Alpe d'Huez, 175 km:

Trois géants des Alpes françaises sont au programme. L'imposante Madeleine, la rude Croix-de-Fer et enfin l'ascension de l'Alpe d'Huez, par les 21 virages traditionnels, devenue un mythe.

14e étape Saint-Paul-Trois-Châteaux - Mende, 187 km: Le passage de la vallée du Rhône au Massif Central se conclut par la côte de la Croix-Neuve, autrement dit la montée Laurent-Jalabert, raide mais brève. L'arrivée est jugée un peu plus loin sur la piste de l'aéroport.

16e étape Carcassonne - Bagnères-de-Luchon, 218 km: L'entrée dans les Pyrénées. Le Portillon est raisonnablement sélectif au sortir du val d'Aran, seule incursion en territoire étranger. L'étape semble promise aux baroudeurs.

17e étape Bagnères-de-Luchon - Saint-Lary-Soulan, col de Portet, 65 km:

L'étape-reine. La montagne à dose ultra-concentrée, plus de 38 kilomètres d'ascension en 65 kilomètres. Avec un épouvantail inédit, le col de Portet, le point le plus haut du Tour 2018, pour finir.

19e étape Lourdes - Laruns, 200 km:

Hommage est rendu aux grands cols pyrénéens (Aspin, Tourmalet, Aubisque). L'Aubisque est abordée par le col des Bordères, avant l'arrivée jugée au bas de la descente.

20e étape Saint-Pée-sur-Nivelle - Espelette, 31 km (contre-la-montre individuel):

L'unique contre-la-montre individuel épouse les vallonnements de l'arrière-pays basque. Le parcours alterne sans cesse montées et descentes avec une côte pentue (Pinodieta) dans le final, à la veille des Champs-Elysées.

jm/bdx