NOUVELLES
17/10/2017 07:51 EDT | Actualisé 17/10/2017 10:25 EDT

«Le Siège» ou quand les hommes se révoltent contre la perte de leur emploi

MONTRÉAL — D'entrée de jeu, on assiste à une réunion syndicale survoltée où les travailleurs sont rassemblés pour décider s'ils acceptent ou non les offres patronales. «Le Siège», de Pierre-Marc Drouin, met en relief le sort qu'ont déjà connu plusieurs travailleurs du Québec. L'intrigue se passe à Cole Creek, petite ville du Nouveau-Brunswick.

L'usine de thermoformage Smiths-Thompson projette de déménager à Saskatoon. On dispose de 32 jours pour déplacer la machinerie et vider les lieux des 1000 travailleurs qui y consacrent leur vie depuis des décennies pour plusieurs. Si l'usine ferme, la ville risque de disparaître. Furieux et inquiets, les travailleurs manifestent pour sauver leurs emplois. Mario Cormier (Gilles Renaud), le chef syndical, tente de contenir les employés et parvient à les convaincre de protester de façon pacifique.

Mais un petit groupe armé, sous l'influence d'Alexis Godin (Alexandre Goyette), parvient à s'infiltrer dans l'usine et prend le directeur, sa secrétaire et le chef syndical en otage. Cette réunion prévue dans le calme prend alors une tout autre tournure. À ARTV, diffusé deux épisodes à la fois, dès ce samedi, 21h, jusqu'au 4 novembre. Puis, à compter du 6 novembre, la série prendra l'affiche de Radio-Canada, le lundi, 21h.

Jeunes filles coincées entre deux cultures

En janvier 2012, Mohamed et Tooba, de même que leur fils Hamed, ont été reconnus coupable du meurtre de leurs trois filles, et de la première épouse de Mohamed Shafia. Pour la première fois au Québec, nous étions confrontés à un crime d'honneur. Or, le crime d'honneur concerne le châtiment qu'un membre de la famille, souvent le père, inflige à une femme (sa fille) qui aurait, par sa conduite, jeté le déshonneur sur sa famille. Ces châtiments peuvent aller jusqu'au meurtre.

Cet événement a occasionné la mise sur pied d'un réseau d'information et de protection destiné aux jeunes filles qui vivraient de la violence chez elles ou qu'on destinerait à un mariage forcé. Le documentaire «Déchirements», de Raymonde Provencher, fait état de la dimension du problème qui doit être traité dans la plus grande discrétion pour ne pas éveiller les soupçons des parents sur les démarches de la jeune fille. Et pourtant, on ne peut reprocher à ces jeunes de vouloir vivre comme leurs copines, bien implantées dans l'ère moderne.

Il faut très certainement beaucoup de courage aux jeunes pour dénoncer leurs conditions de vie inacceptables car elles risquent d'être rejetées par leur famille et confrontées à la solitude. Voilà bien une troublante facette du choc des cultures. À Télé-Québec, le mercredi 25 octobre, 20h.

«La vraie nature» d'un improbable trio

Ce dimanche, 21h, à TVA, Jean-Philippe Dion a invité Denis Bouchard (feu 253 de «L'Imposeur»), la journaliste Denise Bombardier et l'humoriste Phil Roy pour un week-end loin des préoccupations journalières. Au cours de leurs conversations, Denis Bouchard se souvient des soirées animées de son enfance, mais pour Denise Bombardier, le thème de l'enfance la ramène à son père, un homme autoritaire. Quant à Phil Roy, il dit avoir toujours été un «outsider» jusqu'à ce qu'il expérimente l'improvisation, un créneau où il excelle. Contre toute attente, Denise et Phil développeront une surprenante complicité.

Pour se préparer au prochain Gala de l'ADISQ, ARTV présente le mardi 24 octobre, 19h, dans le cadre d'«En route vers l'ADISQ», Vincent Vallières s'entretenant avec Daniel Bélanger, suivi, à 19h30, de Klô Pelgag. Le jeudi 26 octobre, les entrevues se poursuivent avec Patrice Michaud, à 19h, et Alex Nevsky, à 19h30. Ces mêmes rencontres seront diffusées à Radio-Canada, du lundi au jeudi, 23 au 26 octobre, 23h05, mais dans un ordre différent soit Daniel Bélanger (lundi), Alex Nevsky (mardi), Klô Pelgag (mercredi) et Patrice Michaud (jeudi).

De la chanson québécoise, on passe à la chanson française pour «La vie secrète des chansons», avec André Manoukian au piano pour accompagner plusieurs chanteurs dont Patricia Kaas, Patrick Fiori, Soprano, Thomas Dutronc, Véronique Sanson et plusieurs autres. À travers leurs interprétations, on découvre comment se créent les chansons qui collent si bien au goût du public. Il s'agit, la plupart du temps de faits inspirés de la vie réelle des interprètes. À TV5, ce samedi, 20h05.

À RADIO-CANADA: à «Trop», Anaïs (Virginie Fortin) devra se trouver un emploi parce qu'Isabelle (Évelyne Brochu) ne peut plus assurer sa subsistance. Mais le moral de la jeune soeur est à plat, le lundi 23 octobre, 19h30. Pendant que Claire (Marie-Thérèse Fortin) obtient des révélations de Jérémie (Pier-Luc Funk), Judith Laramée (Marianne Farley) revient doucement à la vie à «Mémoires vives», le mardi 24 octobre, 21h.

À TVA: Marc (Claude Despins) est-il vraiment responsable de la mort d'Alice (Louise Cardinal)? Philippe (Louis-David Morasse) craint avoir fait un mauvais investissement. L'état de Jacqueline (Marie Tifo) tarde à s'améliorer alors que Solange (Micheline Lanctôt) doute de l'avenir de son couple avec Derek (Noël Burton) à «O'», le mardi 24 octobre, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: ces jours-ci, la musique occupe la place d'honneur. Sébastien Diaz anime le «Premier Gala de l'ADISQ», le jeudi 26 octobre, 20h. On célèbre la musique sous toutes ses formes: jazz, classique, hip-hop, alternatif, qui égayeront les remises de prix. En direct du M Telus (autrefois le Métropolis).

À TV5: expérience traumatisante à vivre sur l'île de Java, en Indonésie. En compagnie de Sebastian Perez Pezzani appelé le «Caméléon», on partage la vie de deux mineurs qui gagnent leur vie en pénétrant dans le cratère du Kawah Ijen, volcan toujours en activité. Leur travail consiste à extraire du soufre au risque de leur vie. Et quand la pluie s'en mêle, ils risquent des éboulements, entre autres. Le jeudi 26 octobre, 21h.

AU CANAL VIE: Nina ne l'a pas eu facile. Atteinte de paralysie cérébrale, elle parvient, à 22 ans, après bien des difficultés, à vivre dans un logement à loyer modique. Mais, on a cambriolé la jeune femme à deux reprises et elle aimerait pouvoir se sentir enfin en sécurité chez elle. Chantal Lacroix et son équipe de «Donnez au suivant» prennent les choses en main, le jeudi 26 octobre, 21h.

À CINÉPOP: pour bien vivre l'Halloween comme il se doit, on a concocté «Sept nuits de l'horreur» qui débute le mercredi 25 octobre avec «Enfer mécanique»; «La Maison silencieuse» le jeudi 26; «Massacre à la tronçonneuse» le vendredi 27; «Ça», le samedi 28; «Chasseurs de fantômes», le dimanche 29; «Damien: la malédiction II», le lundi 30 et «Le sous-sol de la peur», le mardi 31. Tous ces films seront diffusés à 21h, sauf «Les chasseurs de fantômes», à 22h35.