NOUVELLES
17/10/2017 08:31 EDT | Actualisé 17/10/2017 08:40 EDT

C1/FC Barcelone: "Match émouvant" pour Valverde, ex de l'Olympiakos

Ernesto Valverde, entraîneur du FC Barcelone, s'attend à vivre un "match émouvant" mercredi (18h45 GMT) contre l'Olympiakos Le Pirée, son ancien club, et il a promis d'aligner sa meilleure équipe pour tenter de s'échapper en tête du groupe D de Ligue des champions.

"C'est un match émouvant, aussi bien celui-ci que le match retour en Grèce. Peut-être que celui qu'on jouera là-bas (le 31 octobre) le sera encore davantage, parce que je vais visiter un stade où j'ai pris beaucoup de plaisir", a déclaré Valverde en conférence de presse.

"Les joueurs ont beaucoup changé mais il en reste quelques uns. L'Olympiakos est un club qui est habitué à gagner mais pour moi, je retiens l'affection que j'ai reçue des gens", a-t-il ajouté, évoquant une période "inoubliable" pour lui.

Avant de devenir fin mai l'entraîneur du Barça, Valverde (53 ans) a travaillé à deux reprises sur le banc de l'Olympiakos (2008-2009 puis 2010-2012), remportant notamment trois titres de champion de Grèce.

Malgré cette forte composante émotionnelle, le technicien espagnol a assuré qu'il viserait mercredi une troisième victoire en trois matches pour prendre une option sur la première place du groupe.

"Nous essaierons de mettre les meilleurs joueurs pour gagner ce match. Les trois points sont fondamentaux", a souligné Valverde.

Au passage, l'entraîneur barcelonais a dit ne pas s'attendre à des débordements majeurs mercredi soir au Camp Nou, pour le premier match ouvert aux supporters depuis le début de l'actuelle crise politique entre le gouvernement espagnol et la Catalogne.

Comme à chaque match au Camp Nou depuis plusieurs années en C1, il pourrait y avoir des banderoles séparatistes, ainsi que des cris en faveur de l'indépendance à la 17e minute et 14 secondes - rappel de l'année 1714, date de la prise de Barcelone. L'hymne de la Ligue des champions pourrait aussi faire l'objet de sifflets.

"Dans d'autres stade, l'hymne de la Ligue des champions a été sifflé et le match s'est joué normalement", a dédramatisé Valverde.

"Au final, les gens vont au stade pour se manifester, pour vivre le match et prendre du plaisir. Nous espérons que demain (mercredi), ce sera un match de football (...). Après, si certains veulent se manifester d'une manière ou d'une autre, ce n'est pas quelque chose qui nous préoccupe quand nous préparons un match", a-t-il conclu.

jed/ps