NOUVELLES
17/10/2017 18:20 EDT | Actualisé 17/10/2017 18:40 EDT

Argentine: un corps retrouvé sur le lieu de la disparition de l'activiste Maldonado

Le corps d'une personne a été retrouvé mardi dans une rivière du sud de l'Argentine, proche du lieu où a été vu pour la dernière fois le militant Santiago Maldonado avant sa disparition en août, a rapporté le secrétaire aux Droits de l'Homme.

"Il y a un corps trouvé dans le fleuve, c'est tout ce que nous savons pour l'instant", a déclaré Claudio Avruj aux journalistes lors de son arrivée à Esquel, à 1.800 km au sud-ouest de Buenos Aires, dans un avion présidentiel.

La disparition de l'homme de 27 ans, suite à la dispersion par la police d'une manifestation mapuche, a provoqué un tremblement de terre politique en Argentine et la police militaire a été mise en cause.

Depuis, les Argentins se mobilisent car ils y voient un modus operandi rappelant les sombres heures de la dictature. C'est aussi la première fois depuis la fin de la dictature militaire en 1983 qu'une instance de l'Etat est soupçonnée d'avoir fait disparaître un opposant.

Le bureau du procureur a rapporté que le corps a été retrouvé "environ 300 mètres en amont de l'épicentre du conflit qui a eu lieu le 1er août", dans la rivière Chubut, qui avait déjà été ratissée à deux reprises lors de la recherche du militant argentin.

Le corps a été retrouvé 74 jours après la disparition de Santiago Maldonado, tatoueur et artisan qui soutenait les revendications mapuches pour leurs terres ancestrales, vendues au magnat italien Luciano Benetton.

Le cas de Santiago Maldonado a déstabilisé le gouvernement de Mauricio Macri et sa ministre de l'Intérieur, Patricia Bullrich, qui ont dédouané l'Etat de toute responsabilité et soutenu la gendarmerie.

"Où est Santiago Maldonado ?", "on le veut vivant!": ces slogans sont devenus viraux sur les réseaux sociaux et ont été scandés lors d'une manifestation rassemblant des centaines de milliers de personnes à Buenos Aires début septembre, qui demandaient la démission de Mme Bullrich.

Cette disparition a également fait intrusion dans la campagne des élections législatives de mi-mandat qui se tiendront dimanche en Argentine.

sa/rsr/lab/ol