NOUVELLES
10/10/2017 02:17 EDT | Actualisé 10/10/2017 02:40 EDT

Yémen: 18 rebelles tués à frontière saoudienne (armée)

Dix-huit rebelles yéménites ont été tués dans des combats ayant permis aux forces progouvernementales, alliées à la coalition arabe dirigée par Ryad, de reprendre le contrôle de plusieurs localités à la frontière saoudienne, ont indiqué mardi des sources militaires.

Contacté par l'AFP, un responsable militaire saoudien n'a pas réagi à ces affrontements autour du port de Midi (nord du Yémen), sur la mer Rouge, qui est toujours aux mains des rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.

Les combats ont éclaté cette semaine dans la localité de Huthaira, sur la frontière entre l'Arabie saoudite et le Yémen, près du port de Midi, et ont débordé vers la province de Saada, fief des Houthis.

Quatre commandants Houthis ont été tués dans des frappes aériennes depuis dimanche, ont précisé ces sources.

Les rebelles Houthis, alliés à des unités militaires restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont pris le contrôle de la capitale yéménite Sanaa en septembre 2014 avant d'étendre leur emprise sur plusieurs régions du pays.

En mars 2015, l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition arabe pour venir en aide aux forces progouvernementales qui se sont regroupées dans le sud.

Le conflit a fait quelque 8.500 morts et près de 49.000 blessés et provoqué une grave crise humanitaire, selon l'Organisation mondiale de la santé.

A part les raids de la coalition qui tuent de nombreux civils, les combats se sont concentrés ces derniers mois le long des côtes occidentales du Yémen, sur la mer Rouge.

Au début de l'année, les forces progouvernementales ont repris le port de Mokha aux rebelles et la conquête de Midi renforcerait considérablement les positions de l'alliance anti-rebelles, selon des experts.

Les Houthis contrôlent également la ville de Hodeida (ouest) où se trouve le premier port du Yémen.

faw/ny/ras/hj