NOUVELLES
10/10/2017 14:28 EDT | Actualisé 10/10/2017 14:40 EDT

Mondial-2018/Qualifs. - Portugal-Suisse : déclarations

José Fonte (défenseur du Portugal): "Nous savions que ce match serait difficile, avec beaucoup de pression, mais nous avons su le gagner. Nous avons bien préparé la rencontre et nous avons débuté le match en sachant parfaitement ce que nous devions faire pour exploiter les points faibles de la Suisse et l'emporter. En tant que champions d'Europe, nous nous devions d'être au Mondial et nous sommes très heureux."

Joao Moutinho (milieu du Portugal): "Être au Mondial était notre objectif et il a été rempli avec un grand match de notre part. Devant ce public merveilleux, le jour de l'anniversaire de notre coach nous lui avons fait un cadeau, mais nous avons surtout fait un cadeau à tous les Portugais."

Bernardo Silva (attaquant du Portugal, au micro de la télévision publique RTP): "Nous savions que nous devions gagner et heureusement, grâce au soutien de tous les Portugais, nous avons obtenu la victoire et la qualification pour le Mondial. Le sélectionneur Fernando Santos apporte beaucoup de confiance aux joueurs et je me sens bien, au sein d'un groupe fantastique. Comme à l'Euro-2016, nous essaierons de gagner le Mondial. On ne sait pas si ça peut arriver ou pas, mais nous aborderons tous les matches dans le but de les gagner."

Cedric Soares (défenseur du Portugal) : "Cela a été un bon match de notre part devant notre public. Nous devons prouver au Mondial que nous sommes bons et que nous pouvons remporter chaque rencontre. Aujourd'hui, nous sommes parvenus à contrôler le rythme du match. Avoir Cristiano dans l'équipe, le meilleur du monde, c'est toujours quelque chose de positif. Qu'il marque ou qu'il ne marque pas, il aide toujours l'équipe."

Johan Djourou (défenseur de la Suisse), auteur d'un but contre son camp: "C'est malheureux de se retrouver en barrages, mais on doit garder la tête haute et rentrer avec beaucoup d'envie dans ces "play-off". Le but contre notre camp, on aurait pu l'éviter, c'est malheureux. Yann (Sommer) sort, je suis au marquage, c'est un carambolage dans la surface. C'est un pas en arrière, mais il ne faut pas dire que l'équipe est en plein doute. Au contraire, on a démontré notre caractère tout au long de cette campagne. On savait qu'on avait les champions d'Europe dans le groupe. On les a battus en début de campagne, mais aujourd'hui, on a manqué de rigueur pour pouvoir faire un résultat ici."

bcr/tsc/sk