NOUVELLES
10/10/2017 11:19 EDT | Actualisé 10/10/2017 13:02 EDT

Les caisses «au coeur» du modèle d'affaires de Desjardins, dit son dirigeant

MONTRÉAL — Alors que de plus en plus de consommateurs se tournent vers les services en ligne, le réseau des caisses demeure «au coeur» de la relation d'affaires entre le Mouvement Desjardins et ses membres, estime le président et chef de la direction de la coopérative, Guy Cormier.

En marge d'une allocution au Forum Fintech, mardi, à Montréal, celui-ci a affirmé que ce n'est pas Desjardins qui devait dicter à ses membres quels types de services utiliser.

Au moment où les avancées technologiques bouleversent le secteur financier, M. Cormier a rappelé qu'il y avait toujours des membres qui préféraient se déplacer dans un point de service pour parler à quelqu'un.

Malgré des fermetures, Desjardins continue de répondre à ce besoin avec ses quelque 1100 points de service, a-t-il souligné, ajoutant que 30 pour cent de ces emplacements se trouvaient dans des communautés de moins de 2000 habitants.

M. Cormier n'a toutefois pas voulu dire si le nombre d'emplacements pourrait être appelé à diminuer si la popularité des services mobiles et en ligne continue de croître auprès des consommateurs.

À son avis, il est prématuré de dire qu'un «canal est mort et enterré». Il revient plutôt à la coopérative financière d'adapter ses services aux volontés de ses membres.