NOUVELLES
10/10/2017 06:28 EDT | Actualisé 10/10/2017 06:41 EDT

Julien Clerc aime les femmes et elles le lui rendent bien

MONTRÉAL — Julien Clerc, grand nom de la chanson française, termine une tournée de 23 concerts qui l'ont mené aux quatre coins du Québec. Réservé et timide, cet authentique solitaire mène sa carrière depuis bientôt 50 ans et sa cote d'amour ne fléchit jamais.

Paul-Alain, devenu Julien Clerc, est issu d'une famille bourgeoise où il n'était pas de mise d'afficher ses sentiments et ses émotions. Sa soeur Marianne Leclerc dira que leur éducation aura fait des enfants de la famille des handicapés de l'affectif. Paul, son père, fondait beaucoup d'espoir en l'avenir de son fils (son chouchou). Il le voyait avocat mais l'étudiant n'avait de l'intérêt que pour la chanson. C'est en mai 1968, durant la grève étudiante, que Julien Clerc parvient, grâce à un concours de circonstances tout à fait inusité, à s'imposer avec la chanson «La Cavalerie». Par la suite, les maillons s'enchaînent rapidement.

Outre sa mère, une Guadeloupéenne partie avec un invité le jour du baptême de son fils, cinq femmes ont partagé la vie de Julien Clerc dont France Gall et Miou Miou. De ces relations sont nés cinq enfants. On peut le croire quand il chante «Femmes, je vous aime». Aujourd'hui âgé de 70 ans, soucieux de durer, il angoisse à l'idée de vieillir. «Un jour, un destin / Julien Clerc, clair-obscur» le mardi 17 octobre, 20h, à TV5.

Quand la mort est source de vie…

La crise, la chute, la collision qui arrive soudainement entraîne parfois une onde de choc qui bouleverse la vie de la victime, mais aussi celle des membres de sa famille. «Liens vitaux» nous emmène à l'hôpital de l'Université d'Alberta où on pratique les greffes d'organes qui pourraient être plus nombreuses s'il y avait plus de donneurs.

Un jeune homme, 25 ans, subit une crise cardiaque. Les médecins ne peuvent le ramener à la vie. Les parents doivent décider si, oui ou non, on peut prélever ses organes: pancréas, poumons, reins, foie, cornée. Sous le choc, complètement dévastés, les parents doivent donner une réponse rapidement pour ne pas compromettre la viabilité des organes. C'est un réel déchirement. À un autre étage, un patient peine à respirer, ses jours sont comptés sans greffe de poumons, comme cette dame à qui on ne donne pas trois mois à vivre sans un nouveau foie.

On note, malheureusement, que les dons d'organes chutent. Les baby-boomers souscrivaient en grand nombre, il y a quelques années, mais voilà que c'est leur tour d'avoir besoin de greffes d'organes. D'autre part, les chercheurs travaillent intensément à la culture de nouveaux organes grâce aux cellules souches. À «Point doc», le lundi 16 octobre, 20h, à Télé-Québec.

Spot doit la vie à Anne-France Goldwater

On connaît bien l'avocate Anne-France Goldwater, «L'Arbitre» à V. L'exubérante dame est aussi une passionnée des chiens. Dans un élan de générosité, elle a adopté un chien de type pitbull à qui on avait fracturé les pattes arrière et qu'on prévoyait euthanasier parce qu'incapable de se déplacer. Me Goldwater a voulu donner une chance à Spot et l'a adopté. Il peut maintenant se déplacer grâce à une chaise roulante. Elle fait appel à l'éducateur canin Jean Lessard pour habituer Spot à mieux répondre aux commandements. «On s'aime en chien», ce dimanche, 18h, à Explora.

On suit «Les copains d'abord» à Ajaccio, en Corse où sont rassemblés plusieurs artistes dont Patrick Fiori, Thomas Dutronc, Michel Fugain, Francis Cabrel, Patricia Kass et plusieurs autres devant une énorme foule. Évidemment, on a confié l'ouverture de la spéciale de plus de deux heures trente à Petru Guelfucci interprétant «Corsica», accompagné d'une dizaine de fascinantes voix d'hommes dont le chant est entrecoupé de paysages corses émouvants de beauté. À TV5, ce samedi, 20h.

Un don de sang est un don de vie. Mais le documentaire «Le business du sang» lève le voile sur les dessous moins glorieux du geste humanitaire posé par une centaine de millions d'individus. Seulement 20 pour cent du plasma est remis aux hôpitaux. Tout le reste est acheminé à l'industrie du fractionnement puis vendu aux entreprises pharmaceutiques qui utilisent ces éléments pour produire des médicaments très coûteux. L'autre volet suspect qui soulève le questionnement vise les Américains qui reçoivent un paiement pour le prélèvement de leur sang. Pour plusieurs, cette action est une source de revenus à laquelle ils s'adonnent deux fois par semaine alors que la Croix-Rouge se limite au don mensuel. À Télé-Québec, le mercredi 18 octobre, 20h.

À RADIO-CANADA: Quels peuvent bien être les airs favoris de Michel Tremblay, ce prolifique auteur qui aura immortalisé une période signifiante du siècle dernier, propre aux résidants du Plateau Mont-Royal? On le découvre à «En direct de l'univers…», ce samedi, 19h. «Tinder» sera-t-il la solution espérée par Maxim (Anne-Élisabeth Bossé) dans sa recherche de nouvelles rencontres? Nikki (Marie-Ève Perron) est au pied du mur: ses parents veulent vendre son condo. Bien que Ludovic (Julien Hurteau) soit le conjoint quasi parfait, Laurence (Rachel Graton) est toujours obsédée par William (David Giguère). «Les Simone», le mercredi 18 octobre, 21h30.

À TVA: L'étau se resserre pour Philippe-Youri (Marc-André Grondin). La policière Annick Devos (Sandrine Bisson) prend connaissance du dossier «Philippe Bouchard» et l'inquiétant Ghandi (Robin Aubert), leader des Riders, soupçonne Philippe de cacher certains faits concernant la disparition de 253. Il devient donc coincé dans une souricière. «L'Imposteur», le lundi 16 octobre, 21h.

À CANAL VIE: Les enfants adoptés souhaitent souvent retrouver leurs parents biologiques. La série «Famille recherchée» raconte l'histoire de plusieurs d'entre eux qui ont entrepris des recherches, dont cette femme à qui les parents adoptifs ont caché la vérité sur ses parents biologiques. Dans ce dernier épisode, diffusé le jeudi 19 octobre, 21h, cette femme est sur le point de recevoir d'affreuses révélations.

À CANAL D: Réparti en trois volets, «Contact animal / Des mamans modèles» suit certains animaux lors de l'arrivée de bébés. Comment établissent-ils un lien et assurent-ils leur protection? Ce dimanche, 17h.