NOUVELLES
06/10/2017 06:40 EDT | Actualisé 06/10/2017 07:00 EDT

Russie: le réalisateur Zviaguintsev dénonce des poursuites "abominables" contre Navalny

Le réalisateur russe Andreï Zviaguintsev, prix du jury à Cannes pour "Faute d'Amour", a dénoncé vendredi des poursuites "abominables" contre l'opposant Alexeï Navalny, actuellement détenu et qui appelle à manifester samedi.

"Lorsque sous tes yeux, on fait justice de manière si arbitraire, si maladroite et si abominable d'un opposant (...), c'est dégoûtant à voir", a déclaré M. Zviaguintsev, dans un message vidéo diffusée par l'équipe de campagne de Navalny.

Lundi, un tribunal moscovite a condamné le blogueur anti-corruption Alexeï Navalny, considéré comme l'opposant numéro un au Kremlin, à 20 jours de détention pour appels à des manifestations non autorisées, portant un coup à sa campagne en vue de se présenter à l'élection présidentielle de mars prochain.

Cette condamnation, la troisième cette année, va l'empêcher de participer à une rencontre avec les électeurs très attendue samedi, jour de l'anniversaire de Vladimir Poutine, à Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays où le président russe est né et a gravi les échelons politiques.

A la place, l'opposant a appelé ses partisans à manifester dans toute la Russie.

"Le président russe, comme le président de n'importe quel autre pays, est garant de la vie et de la dignité de ses citoyens", rappelle Andreï Zviaguintsev.

"Mais de quelle dignité peut-on parler si le choix proposé se résume à un seul candidat?", s'interroge-t-il.

"Il n'y a aucune dignité humaine ici", estime le réalisateur.

Vladimir Poutine, qui fête samedi ses 65 ans, dont environ 18 ans au pouvoir en Russie, ne s'est officiellement pas encore déclaré candidat pour ce scrutin, mais personne ne doute vraiment dans le pays qu'il sera candidat à sa succession.

mp/gmo/mr

GOOGLE