NOUVELLES
06/10/2017 14:35 EDT | Actualisé 06/10/2017 19:54 EDT

Pensionnats autochtones au Labrador: Trudeau présentera des excuses en novembre

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Les anciens élèves des pensionnats autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador auront finalement droit à des excuses officielles du gouvernement canadien, plusieurs années après avoir été exclus des excuses nationales prononcées en 2008.

Le premier ministre Justin Trudeau se rendra à Goose Bay, au Labrador, le 24 novembre pour présenter ces excuses formelles, a confirmé son bureau, vendredi.

Quelque 1000 participants d'une action collective à Terre-Neuve-et-Labrador ont accepté l'an dernier un règlement de 50 millions $ du gouvernement fédéral pour des allégations de mauvais traitements et de perte de leur culture.

L'ancien premier ministre Stephen Harper avait exclu les pensionnats de Terre-Neuve-et-Labrador des excuses publiques présentées par le gouvernement en 2008 et du programme de compensation qui avait été mis en place, en expliquant qu'il s'agissait d'une situation différente.

Mais les avocats des pensionnaires de quatre établissements du Labrador et d'un autre à Terre-Neuve ont soutenu qu'Ottawa avait les mêmes obligations de protection à leur égard après que la province s'est jointe à la fédération en 1949. 

«La grande majorité de nos clients sont heureux (que le gouvernement) reconnaisse enfin qu'ils ont subi le même traumatisme» que les autres victimes des pensionnats autochtones à travers le pays, a déclaré Steven Cooper, l'avocat de plusieurs plaignants.

«Ça va un peu guérir cette blessure», a-t-il ajouté.

Selon M. Cooper, au moins 300 personnes sont attendues pour entendre les excuses de M. Trudeau en novembre.