NOUVELLES
06/10/2017 13:49 EDT | Actualisé 06/10/2017 14:00 EDT

Mondial-2018/Espagne qualifiée: "Beaucoup d'émotions" pour le sélectionneur Lopetegui

"Il y a eu beaucoup d'émotions dans ce match", a estimé vendredi Julen Lopetegui, le sélectionneur de l'Espagne, après la victoire de ses hommes à Alicante 3-0 devant l'Albanie, synonyme de billet pour le Mondial-2018 en Russie mais acquise sur fond de crise politique due à la poussée indépendantiste en Catalogne.

"Nous devions nous concentrer uniquement sur le football. Et nous avons connu une semaine difficile et compliquée. Heureusement, nous avons réussi trente très, très bonnes premières minutes", a encore dit le sélectionneur en faisant allusion aux tensions provoquées par le référendum d'autodétermination organisé dimanche en Catalogne.

"Nous avons fait notre part du travail, à savoir gagner le match, et le résultat de l'Italie (1-1 contre la Macédoine) nous qualifie automatiquement. Le meilleur côté (de cette qualification) a été l'engagement, l'enthousiasme, le désir, l'humilité et la passion des joueurs depuis mon arrivée" à la tête de la Roja après l'Euro-2016, a ajouté Lopetegui.

Le défenseur de Barcelone Gerard Piqué, au coeur d'une polémique ces derniers jours pour avoir pris position en faveur du droit des Catalans à voter pour ou contre l'indépendance, a débuté comme titulaire, et chacune de ses prises de balle lors du match a été saluée d'un mélange de sifflets et d'acclamations de la part des spectateurs du petit stade d'Alicante (28.000 places), pas loin d'être plein.

Le public, qui avait sorti de nombreux drapeaux espagnols agités avec frénésie pendant l'hymne national, n'a pas réservé le même sort à l'autre Barcelonais titularisé par le sélectionneur Julen Lopetegui, Jordi Alba, au poste de défenseur gauche.

jed/kca/bc/sk/ama