NOUVELLES
06/10/2017 11:56 EDT | Actualisé 06/10/2017 19:56 EDT

Les patineurs canadiens connaissent une bonne journée à la CM de Dordrecht

DORDRECHT, Pays-Bas — Les membres de l'équipe canadienne se sont tous classés vendredi pour les rondes finales du 1000 m et des relais à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de Dordrecht, aux Pays-Bas.

En incluant les qualifications pour les épreuves du 500 m et du 1500 m présentées jeudi, le Canada a ainsi obtenu 19 des 20 places disponibles en rondes finales des quatre épreuves à l'horaire cette fin de semaine.

Chez les dames, Kim Boutin, de Sherbrooke, Valérie Maltais, de Saguenay, et Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, se sont toutes qualifiées pour les quarts de finale du 1000 m qui seront présentés dimanche. Il en va de même chez les hommes pour Charle Cournoyer, de Boucherville, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, et Charles Hamelin, de Sainte-Julie.

Les équipes canadiennes féminine et masculine se sont quant à elles assurées d'une place en demi-finales des relais, samedi.

Lors des deux épreuves individuelles qui auront lieu samedi, Boutin, Girard, Charles Hamelin et Jamie Macdonald, de Fort St. James, en C.-B., prendront part aux quarts de finale du 500 m et aux demi-finales du 1500 m, alors que Maltais et Cournoyer disputeront les rondes finales du 1500 m et St-Gelais, celles du 500 m.

Boutin, Macdonald, St-Gelais et Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, ont aussi qualifié le Canada en vue des demi-finales du relais féminin à l'horaire samedi. La même chose s'est produite du côté masculin, alors que les six membres de l'équipe canadienne ont pris part aux deux premières courses du relais, incluant également Pascal Dion, de Montréal, François Hamelin, de Sainte-Julie, et Steven Dubois, de Lachenaie.

Pour Dubois, il s'agissait d'une première présence en Coupe du monde en carrière.

«C'était vraiment stressant, a déclaré Dubois. C'était ma première course au niveau international en Coupe du monde. J'avais fait les Championnats du monde juniors, mais ce n'est pas du tout pareil. Les patineurs ici sont tous solides, surtout que ce sont les sélections olympiques. J'ai vraiment aimé mon expérience.»