NOUVELLES
05/10/2017 14:52 EDT | Actualisé 05/10/2017 21:31 EDT

Un kamikaze se fait sauter dans un sanctuaire chiite au Pakistan: 20 morts

QUETTA, Pakistan — Un kamikaze s'est fait exploser jeudi dans un sanctuaire chiite situé dans un village reculé du sud-ouest du Pakistan, tuant au moins 20 personnes et en en blessant 25 autres, ont indiqué un porte-parole du gouvernement régional et les autorités policières.

L'attentat a été revendiqué par Daech (le groupe armé État islamique) dans un communiqué publié par son agence de propagande Aamaq.

L'individu a détonné sa veste explosive lorsqu'il a été arrêté pour une vérification de routine par un agent de police qui montait la garde devant le sanctuaire situé à Jhal Masgi, à environ 400 kilomètres à l'est de la capitale de la province du Baloutchistan.

Le porte-parole du gouvernement provincial, Anwarul Haq Kahar, a laissé entendre que le bilan pourrait s'alourdir puisque certains des blessés étaient dans un état critique.

Un chef de police de district, Mohammad Iqbal, a dit que cinq enfants, une femme et un policier figuraient parmi les 20 personnes tuées. Les enquêteurs ont retrouvé les restes du kamikaze et tentent d'identifier les responsables de l'attentat.

Plusieurs centaines de fidèles se trouvaient à l'intérieur du sanctuaire au moment de l'attentat.

Peu de temps auparavant, un porte-parole de l'armée pakistanaise, le général Asif Ghafoor, avait dit que les autorités militaires avaient reçu des renseignements crédibles faisant état de la possibilité d'une attaque terroriste.